Pour satisfaire la demande des entreprises et clients souhaitant conserver la résidence de leurs données dans l’Hexagone, l’intégrateur vient d’annoncer des prestations de nuage informatique sous la marque SoftLayer en France.

Patriot Act. Telle est la hantise de bon nombre d’entreprises étrangères, y comprises françaises. Et pour cause, cette réglementation impose aux fournisseurs de Cloud américains d’ouvrir leurs datacenters à l’administration américaine, à sa demande. Comment lever ce frein vers le Cloud computing ? IBM vient de dévoiler un datacenter permettant à ses clients français de bénéficier localement des services Cloud de SoftLayer en accord avec la volonté croissante d’une plus grande souveraineté des données.

Disponible d’ici la fin de l’année 2014,  cette plate-forme vient s’ajouter aux autres datacenters de SoftLayer, situés à Londres et à Amsterdam. Selon Lance Crosby, CEO de SoftLayer, «nous voulons répondre à la demande croissante de souveraineté des données de la part des clients et des pays « Chaque fois que nous ouvrons un datacenter dans un pays, nous rapprochons notre offre complète de services Cloud des clients qui y sont installés. Avec ce nouveau datacenter à Paris, nous proposons à nos clients français de supporter leurs charges de travail et leurs applications avec la garantie que leurs données restent dans leur pays, et nous offrons à nos clients internationaux la possibilité de les rapprocher de leurs propres clients et utilisateurs présents en France. »

 Du Patriot act comme frein au Cloud pour les européens

L’ouverture de ce centre s’inscrit dans la stratégie du groupe, qui entend ainsi répondre aux demandes et craintes de ses clients du Vieux continent quant au risque d’accès à leurs données. IBM va déployer, en 2014, 15 nouveaux datacenters pour un investissement total de 1,2 milliard de dollars afin de renforcer sa présence Cloud dans le monde. Selon l’intégrateur, son datacenter parisien « offre une capacité de plusieurs milliers de serveurs physiques et supporte toute la gamme des services d’infrastructure Cloud de SoftLayer, y compris les serveurs bare metal, les serveurs virtuels, les systèmes de stockage et les réseaux. Ce centre s’intègre en toute transparence aux autres datacenters SoftLayer et points de présence (PoP) réseau partout dans le monde, via le réseau privé de la société. Les clients ont accès à des services déployés à la demande, qu’ils contrôlent à distance, pour créer les environnements publics, privés ou hybrides de leur choix. »

A propos de SoftLayer

SoftLayer, une société du groupe IBM, exploite une infrastructure Cloud d’envergure internationale adaptée à tous les besoins de l’Internet. Gérant plus de 100 000 périphériques, ainsi que des datacenters et de très nombreux points de présence réseau dans le monde, SoftLayer propose sa plate-forme Infrastructure-as-a-Service (IaaS) à des clients de tous horizons, des start-ups Web aux grands groupes mondiaux. L’architecture modulaire de SoftLayer offre des niveaux inégalés de performance et de contrôle, avec une API complète et des fonctions d’automatisation sophistiquées permettant de contrôler une plate-forme unifiée d’une grande flexibilité, qui s’étend aux dispositifs physiques et virtuels, assortie d’un réseau mondial de communications sécurisées à faible latence.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine