La filiale de Comparadise Groupe reprend dans son giron la plate-forme de CarData. Une opération qui devrait lui permettre de renforcer sa position sur le marché de l’intentionniste automobile.

Entré dans la sphère de Comparadise en novembre dernier, Hyperassur qui offre la possibilité aux internautes de comparer en ligne une gamme étendue de polices d’assurance (auto, moto, santé, habitation, vie, obsèques, etc.), vient de mettre la main sur Voitures.com. Il s’agit d’un guide pour l’automobiliste. Sa rédaction produit quotidiennement une batterie d’informations sur le marché de l’auto : reportages sur les nouveautés de l’auto ou les voitures de rêve, comparatifs entre modèles, dernières infos du diesel à l’électrique. Plus généralement, Voitures.com réalise ses propres essais et est présent sur les grands salons internationaux. Egalement présent sur le marché de la comparaison, Voitures.com met les consommateurs en relation avec les offres commerciales auto, directement alimentées par des professionnels de l’automobile. Il propose également un catalogue de plus de 40 marques et 10.000 modèles de véhicules.

Plus généralement, cette plate-forme Voitures.com propose un service de mise en relation avec les acteurs-clés du marché, que ce soit pour la recherche d’un nouveau véhicule comme Pour celle d’un financement automobile, d’essai de véhicule ou tout autre produit lié à l’auto. La sélection des partenaires porte sur les voitures neuves, les véhicules d’occasion et les propositions de reprise, mais aussi sur des produits et services dont chaque automobiliste a besoin au fil des ans : récupération de points de permis, nouvelle assurance auto, crédit auto à taux réduit, cote argus gratuite, services de carte grise ou plaque d’immatriculation.

A travers cette acquisition, Hyperassur affiche ses ambitions sur le marché de la mise en relation entre conducteurs et assureurs. Selon Jérôme Chasques, directeur général d’Hyperassur et de Comparadise Groupe, « l’acquisition de Voitures.com nous permet de prendre pied plus résolument sur le marché de l’intentionniste automobile et de créer de nombreuses synergies avec nos comparateurs. Nous avons une approche globale, celle de toucher les individus à différents moments de leur vie automobile. Nous pouvons qualifier nos visiteurs en amont de leur visite en concession automobile, des intentionnistes intéressés par plusieurs marques et modèles, de futurs acquéreurs recherchant un

essai de véhicule et de nouveaux propriétaires en quête d’une police d’assurance au meilleur prix. Avec l’appui de Voitures.com, Comparadise Groupe sera d’autant plus à même de proposer une offre complète aux consommateurs qui privilégient le choix et le conseil dans leurs démarches sur Internet. »

En fait, cette acquisition part d’une conviction affichée par Comparadise Groupe : répondre à la modification de comportement de l’acte d’achat. Selon certains observateurs, les consommateurs consultent jusqu’à 8 sites Internet pour trouver la voiture qu’ils recherchent avant de se rendre ensuite sur un point de vente et se tournent de plus en plus vers les comparateurs pour faire le choix de leur assurance auto.

L’opération réalisée par Hyperassur vient révéler l’agitation des plates-formes de comparaison qui peinent à trouver le seuil de rentabilité sur leur cœur de métier et un modèle rentable. En consentant des investissements massifs en marketing/communication (écrans télé achetés à coup de centaines de milliers d’euros pour beaucoup sans garantie de retour sur investissement), ces plates-formes se sont davantage financièrement fragilisées sur un marché d’avenir où la course de fond ne le dispute pas au sprint. Ceux qui démarrent en trombe semblent s’essouffler avant une ligne d’arrivée qui porte, ici pour nom, la maturité. En se renforçant dans des domaines collatéraux comme le fait Hyperassur en intégrant un acteur de la comparaison auto, cette filiale de Comparadise Groupe veut certainement solidifier sa base pour durer et espérer récolter les marrons du feu, le moment venu.

Google qui s’en va, Hyperassur qui se fait racheter et qui devient prédateur, tous les signes d’un marché en ébullition sont déjà là. A quand le rachat de l’un d’eux par son alter ego ? Car de l’aveu d’un observateur, ils sont déjà nombreux sur un segment pour l’heure peau de chagrin ».

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine