En collaboration avec Future Foundation, l’assureur vient de dévoiler son premier rapport sur la maison du futur. Une maison plus flexible, plus intelligente grâce aux objets connectés, et plus saine.

Le rapport Hiscox 2015 sur la Maison du Futur  apporte plusieurs enseignements. Ainsi, si les habitations de demain ressembleront, grosso modo, à celles d’aujourd’hui dans leur conception, « leur fonctionnement et les possibilités qu’elles offriront évolueront sensiblement. » Ces maisons de demain accueilleront plusieurs générations et deux voire trois ménages vivront sous le même toit ; d’autre part, les préfabriqués de la prochaine génération seront bien pensés, fabriqués en usine, moins chères et permettront de remédier à la pénurie de logements ; la tendance du « minimalisme accidentel » va s’accélérer sachant qu’une part croissante des biens devient virtuelle (livres, musique, photos etc.) ; enfin, la salle de bain va devenir le centre névralgique du bien-être et de la surveillance de la santé.

Parmi les tendances observées, la mise à contribution de la technologie pour plus d’intelligence et moins d’encombrement dans la maison. Ainsi, le pilotage à distance de l’habitation va s’intensifier à mesure que les équipements domestiques continueront à s’interconnecter. Mieux que contrôler l’éclairage et le chauffage ou de veiller à la sécurité en cas d’absence, des capteurs surveilleront les conditions climatiques dans le jardin et livreront des conseils de plantation, les lave-linge intelligents détermineront l’identité numérique d’un vêtement et adapteront le cycle de lavage en conséquence. D’autre part, des composants de surveillance installés au domicile d’une personne âgée vivant seule, pourront donner l’alarme en cas d’absence d’activité quotidienne courante comme la mise en marche de la télévision par exemple.

Du fait beaucoup de biens devront virtuels, l’espace jadis destiné au stockage ou au rangement se libèrera pour accorder une plus grande importance aux objets que nous décidons de placer dans notre logement. La maison sera alors moins encombrée et offrira davantage de flexibilité.

Les architectes les plus innovants construiront des maisons qui génèrent davantage d’énergie qu’elles n’en consomment et des communautés à énergie positive se développeront avec, à la clé, des centaines de maisons équipées chacune de leurs propres panneaux solaires pouvant alimenter le réseau en électricité.

Une telle priorité accordée à la durabilité devrait permettre de récupérer l’énergie jusqu’alors gaspillée. Selon cette enquête, « les bouilloires, par exemple, pourront récupérer l’énergie du processus d’ébullition, et les lave-linge exploiteront les vibrations du cycle d’essorage pour créer de l’électricité. Ces innovations réduiront la consommation d’énergie des ménages. »

Nicolas Kaddeche, Responsable Marchés Art et Clientèle Privée chez Hiscox France, explique : « nous voulons tous vivre dans un logement qui soit non seulement beau, mais également sûr, efficace et rationnel. Ce rapport révèle des améliorations possibles pour chacun de ces points essentiels. Nous assurons des logements haut de gamme depuis plus de 75 ans et comptons plus de 90 000 clients dotés d’assurances habitation à travers l’Europe. Il est donc important pour nous de suivre les changements qui s’opèrent dans ce domaine pour nous préparer au mieux aux nouveaux risques et protéger efficacement les logements de nos clients durant les 75 prochaines années et au-delà. »

Enfin, cette enquête a permis d’observer que grâce à la technologie et aux matériaux utilisés, la maison de demain devrait pleinement contribuer au bien-être de ses occupants. Ainsi, « les nouvelles maisons les plus sophistiquées limiteront la pollution électromagnétique et seront construites pour protéger leurs résidents des rayonnements électromagnétiques en intégrant dans les murs la connectivité nécessaire. Les matériaux utilisés pour la construction des biens immobiliers seront également moins nocifs. » Et s’il est une pièce qui évoluera significativement, ce sera la salle de bain. Elle deviendra l’espace incontournable pour surveiller la santé des membres de la famille et veiller à son bien-être. Elle sera par exemple équipée de fenêtres et de vitrines interactives qui permettront de contrôler les statistiques vitales.

Méthodologie

L’étude a été réalisée en synergie avec Future Foundation, une société de conseil spécialisé. Elle met en avant ce que pourrait ressembler une habitation dans les 10 prochaines années au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. Ses conclusions sont fondées sur des recherches à la fois qualitatives et quantitatives, notamment sur les réponses de 1.000 individus de chaque pays et les interviews d’experts de l’industrie tels que des consultants en matériaux et des constructeurs de logements.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine