Hier soir, le Géant de Trieste a obtenu le Grand Prix 2019 de la Transparence Assurances & Mutuelles, au cours de la 10ème cérémonie des Grands Prix de la Transparence organisée à Paris par l’agence Labrador.

Ce trophée, remporté sur la base de la méthodologie du Bureau Veritas, vient récompenser la qualité et la lisibilité de l’information publique présentée dans les rapports de solvabilité et de situation financière (SFCR) des sociétés de Generali France.

Depuis 2008, les Grands Prix de la Transparence organisés par l’agence de conseil en communication réglementée, Labrador, récompensent la qualité de l’information réglementée des sociétés de droit français du SBF120, convaincus que la transparence crée de la confiance et donc de la valeur pour les entreprises et leurs parties prenantes.

Les récompenses s’appuient sur l’Etude Transparence labellisée par Bureau Veritas, organisme indépendant, et sur un comité scientifique composé de 10 personnalités indépendantes issues d’organismes et d’associations représentant les utilisateurs de l’information. En 2019, Bureau Veritas a collecté plus de 50.000 données selon une méthodologie fondée sur 4 piliers (accessibilité, précision, comparabilité, disponibilité), intégrant 201 critères publics et objectifs ainsi que 25 critères pour le langage clair.

Labrador a étendu cette année ces récompenses aux sociétés d’assurance, afin de contribuer au développement des bonnes pratiques dans ce secteur. Generali récompensée pour ses rapports prudentiels. Il s’est vu remettre le Grand Prix de la Transparence Assurances et Mutuelle au titre la clarté et de la transparence des rapports de solvabilité et de situation financière de ses sociétés (rapports SFCR – solvency and financial conditions reports). Ceux-ci sont publiés depuis mai 2017 sur les sites de l’entreprise et de ses filiales.

Dans le cadre de la réglementation européenne Solvabilité 2, les principales compagnies d’assurance européennes sont tenues de produire chaque année un rapport narratif expliquant leur gestion des risques, du capital et de la solvabilité. Bien que la diffusion de ces rapports soit obligatoire, le jury a souligné la grande disparité dans l’accessibilité et la composition de l’information y figurant.

Selon Laetitia Léonard-Reuter, membre du Comité exécutif de Generali France en charge des Finances,  « je souhaite remercier toutes les équipes qui, au sein de Generali et de ses filiales, ont engagé une démarche d’amélioration continue pour rendre l’information prudentielle et plus largement l’information financière toujours plus accessible et claire. Leurs travaux permettent une meilleure compréhension des grands fondamentaux de notre métier, contribuant ainsi à renforcer la confiance de nos parties prenantes, qui est au cœur même de l’activité d’assurance. »

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine