La société japonaise va investir plus de 50 M€ en France sur des initiatives permettant de renforcer le numérique dans l’Hexagone à travers des initiatives multiples.

Cette initiative étalée sur cinq ans, est basée sur une collaboration avec le gouvernement français. Elle se traduira par le développement de nouveaux services et l’acquisition de nouvelles technologies.

Selon François Fleutiaux, vice-président senior et directeur des ventes chez Fujitsu EMEIA, « la France est un marché stratégique important pour Fujitsu. Non seulement en raison du pourcentage élevé d’entreprises françaises qui voient le numérique comme une priorité, mais aussi compte-tenu du nombre important de talents présents sur le territoire, qu’il s’agisse de mathématiciens, d’ingénieurs ou de la communauté dynamique de start-up. Nous avons hâte de continuer à faire progresser l’Intelligence Artificielle, en co-créant des technologies qui aideront les entreprises à tirer profit de la transformation digitale. »

Depuis juillet 2016, Fujitsu et le gouvernement français, incluant Business France, l’agence nationale en charge du développement international de l’économie française, discutent ensemble afin de combiner le savoir-faire japonais et l’expertise française locale, et ainsi contribuer à l’accélération de l’innovation en France.

Établir un centre d’excellence (CoE)

Fujitsu va ouvrir un Centre d’Excellence au sein de l’incubateur de l’École Polytechnique, le Drahi X-Novation center, au cœur de Paris-Saclay, l’un des plus importants pôles de recherche et technologie au monde en matière d’innovation. Fujitsu veillera au développement du CoE, tout en se rapprochant d’autres écosystèmes d’innovation en France.

Le CoE collaborera avec les unités de recherche et de développement commercial du groupe Fujitsu, spécialisées dans l’Intelligence Artificielle, afin d’apporter des technologies et des services favorisant l’innovation pour nos clients. Ceux-ci se concentreront principalement dans les domaines du machine learning, du deep learning et du Natural Language Processing. Fujitsu proposera les solutions et services créés par le CoE à ses clients français, européens et du reste du monde à travers sa plateforme FUJITSU Digital Business Platform MetaArc.

En outre, le CoE proposera des solutions Fujitsu dans l’Internet des Objets, le marketing digital, ou encore la sécurité à destination des entreprises, plus particulièrement spécialisées dans le retail et l’industrie.

S’appuyant sur les activités du CoE, Fujitsu mettra particulièrement l’accent sur l’analyse prédictive et autres technologies d’analyse de données afin de  résoudre les problèmes critiques des clients. Ces technologies accompagneront les entreprises françaises et la société française dans leur transformation digitale.

Fujitsu et l’institut de recherche français Inria mettront en place un programme de recherche conjoint sur l’Intelligence Artificielle à compter de l’exercice fiscal 2017. Une activité conjointe qui permettra d’allier l’expertise de l’Inria et les technologies de Fujitsu tout en développant de nouvelles technologies d’apprentissage de l’Intelligence Artificielle, basées sur les mathématiques et l’informatique de pointe. Elle mettra également l’accent sur l’interprétation des données issues des objets connectés, source de nombreux défis pour les technologies existantes. Les résultats obtenus via cette collaboration seront rapidement intégrés à l’offre d’Intelligence Artificielle de Fujitsu, la plateforme « Human Centric AI Zinrai », profitant ainsi aux clients Fujitsu et à la société dans son ensemble.

Reste la coopération renforcée avec les Start-up. Fujitsu travaille déjà activement avec plusieurs jeunes pousses françaises. Au cours des cinq dernières années, la société a acquis RunMyProcess et UShareSoft. Les solutions proposées par ces sociétés ont été enrichies et sont désormais proposées non seulement en France mais aussi aux clients de Fujitsu à travers le monde, via la plate-forme MetaArc.

De même, Fujitsu collabore avec Scality depuis novembre 2016, dans le cadre d’une expérimentation de coordination de data center intercontinentaux portant sur le stockage froid des données. Au cours de l’exercice 2017, Fujitsu et Scality développeront ce projet, en collaboration avec des centres de recherche en France, pour créer un site de stockage à grande échelle permettant un partage mondial des données.

Enfin, en novembre 2016, Fujitsu a conclu un partenariat avec Bpifrance, la banque d’investissement publique française, et poursuit ses efforts pour identifier les start-up françaises les plus prometteuses, afin d’établir de futures collaborations.

 

Du reste, un centre d’excellence offrira la possibilité aux start-up basées au Drahi X-Novation center, l’incubateur de l’École Polytechnique, de participer aux projets de développement. Il accueillera également les étudiants et les stagiaires de l’École Polytechnique. Ces derniers pourront ainsi participer à des projets de recherches basés sur des problématiques clients réelles. Fujitsu entend ainsi contribuer activement à la formation de spécialistes du digital en France. Outre les discussions en cours avec l’École Polytechnique, Fujitsu souhaite favoriser des liens similaires avec d’autres grandes écoles d’ingénieurs et universités de recherche basées en France.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine