Paypite, la première cryptomonnaie francophone, réalise une enquête pour savoir quelle est l’attitude des Français vis-à-vis de cette valeur vertulle. A ce jour, tous les Français connaissent les cryptomonnaies (97%). Pour autant, 1 personne sur 4 ne sait toujours pas à quoi elles servent.Et les cryptomonnaies divisent : entre ceux qui pensent qu’il s’agit de l’avenir des transactions financières (44%), et les autres, qui craignant qu’elles puissent s’écrouler, notamment les plus seniors (42 % des plus de 60 ans).

Devenus un véritable phénomène de société, les cryptomonnaies permettent de constater les différents clivages selon les âges et les sexes vis-à-vis de cette révolution.

*Méthodologie et profils : Paypite a analysé les réponses d’un sondage envoyé à 5.945 personnes durant la période du 1er au 8 février 2018 sur les réseaux Facebook, Twitter et LinkedIn. Les personnes interrogées sont représentatives de la population nationale, âgées de 18 ans et plus. 51% de femmes et 49% d’hommes. 

 « A notre grande surprise, il existe d’importantes différences entre hommes et femmes concernant les cryptomonnaies. Autant en termes d’achats, que d’intention et aussi de visions pour l’avenir. Des notions qui ressortent également entre les générations, avec des jeunes Français qui semblent beaucoup plus enclins à utiliser et promouvoir les nouvelles monnaies numériques que leurs aînés” déclare Vincent JACQUES, fondateur et président de l’Association Paypite.

Pratiquement tous les Français connaissent aujourd’hui l’existence des monnaies numériques. En effet, plus de 95 % des femmes et 98 % des hommes interrogés ont déjà entendu parler des cryptomonnaies.

Mais la grande majorité des Français (76 %) n’a toujours pas sauté le pas en achetant des cryptomonnaies, il est intéressant de noter que les hommes sont davantage sensibilisés que les femmes. En effet, plus de 37 % des hommes déclarent avoir acheté des monnaies numériques contre seulement 11 % des femmes. De plus, en termes de prévisions d’achats, les hommes deviennent majoritaires avec plus de 51 % de votes alors que les femmes restent en retrait avec seulement 16 % d’intentions.

 De quoi les Français ont-ils peur ? Les Français sont également divisés lorsqu’ils doivent expliquer les raisons pour lesquelles ils n’ont pas encore acheté de cryptomonnaies. Pour 35 % des femmes c’est l’incompréhension de ces nouvelles monnaies qui domine alors que pour 35% des hommes c’est la peur d’un effondrement de ces devises virtuelles.

Quant à savoir réellement pourquoi certains n’ont pas acquis de crypto-monnaie beaucoup mettent en avant la peur de cet effondrement. Sont-ils davantage masculin ou féminin ? 65 % des femmes interrogées répondent par la négative alors que plus de 52 % des hommes déclarent que “oui”.

Et les jeunes croient dur comme fer aux cryptomonnaies. Beaucoup de choses changent également en fonction des âges. Ainsi, les Français entre 18 et 30 ans sont les plus enclins à acheter des cryptomonnaies avec plus de 45 % de représentativité (contre 24% chez les 31-45 ans, 23% chez les 46-60 ans et 3% plus de 60 ans). De plus, les jeunes sont plus de 45% à avoir l’intention d’acheter des monnaies virtuelles (36% pour les 31-45 ans, 29% pour les 46-60 ans et 6% pour les plus de 60 ans). Les craintes conservent pratiquement les mêmes caractéristiques sans grande modification (méconnaissance et peur d’un effondrement). Enfin, pour la jeune génération des 18-30 ans l’avenir des transactions est clairement dans l’utilisation des monnaies virtuelles.

Méthodologie : étude réalisée par l’association Paypite. Sondage envoyé à 5945 personnes durant la période du 1er au 08 février 2018 sur les réseaux Facebook, Linkedin et Twitter. Les personnes interrogées sont représentatives de la population nationale âgées de 18 ans et plus. 51 % des femmes et 49 %  d’hommes.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine