La filiale du groupe Allianz observe une légère hausse des défaillances d’entreprises au T1 2019 par rapport au T1 2018 de +0,3%. Pour le leader mondial de l’assurance-crédit, la tendance se confirme : en France, les défaillances d’entreprises ne reculent plus. En cause toujours, une demande des ménages qui stagne, et des marges qui ne progressent pas pour les entreprises.

D’éntrée de jeu, Stéphane Colliac, économiste en charge de la France chez Euler Hermes, explique :  « En 2018, les marges des entreprises se sont contractées de -0,2 point, et s’établissent désormais à 31,8%. Outre ce problème de rentabilité, les entreprises françaises ont dû faire face à un manque de débouchés supplémentaire au T1 2019 : la consommation des ménages hors énergie a stagné (+0% vs T4 2018). La conjonction de ces deux facteurs a pesé sur la trésorerie des entreprises, et entrainé une légère recrudescence des défaillances au premier trimestre de cette année. »

Même si la hausse est plus modérée que lors des deux derniers trimestres, il s’agit du troisième trimestre consécutif de hausse des défaillances en France. Ainsi, les défaillances d’entreprises en France restent, au T1 2019, +14% supérieur au niveau constaté avant la crise de 2007.

Le logement neuf est particulièrement affecté par les défaillances, avec une hausse de +12,8% a/a au T1 2019. Le secteur paie le manque de confiance des ménages, dont l’investissement devrait se contracter de -0,6% en 2019 (+2% en 2018). Les entreprises de l’agroalimentaire sont également en proie aux défaillances d’entreprises, avec une hausse constatée de +10% a/a au T1 2019. Pour le secteur, le problème est à chercher du côté des marges. Ces dernières se sont contractées depuis fin 2016, passant de 41,9% à 35,5% fin 2018 (-6,4 points), sévèrement touchées par la hausse du prix des matières premières.

Enfin, il est important de noter que la hausse des défaillances d’entreprises au T1 2019 en France concerne plus d’une région sur deux. La majeure partie du territoire est concernée par le phénomène, et les régions les plus durement affectées sont le Grand Est (+7,6%), la Nouvelle-Aquitaine (+5,1%) et l’Ile-de-France (+5%).

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine