Commerce mobile

Un quart de nationaux seraient prêts à abandonner leur emploi quotidien pour une e-boutique. C’est en tout cas un des enseignements forts de cette enquête qui montre également que  65% des Français estiment par ailleurs pouvoir vivre uniquement du e-commerce : une réalié marquante chez les 18-24 ans et ce sur l’ensemble du territoire.

PayPlug, la solution de paiement en ligne des PME, dévoile les résultats de son étude “Français, tous e-commerçants!”. Elle a été conduite par Yougov auprès d’un échantillon représentatif de la population française.

Pluisieurs enseignements en ressortent. En 2018 en France, les ventes sur internet ont progressé de 14 %, plus de 100 000 boutiques ont été créées et 65% de TPE/PME se sont avérées rentables ou à l’équilibres : l’e-commerce poursuit son incroyable ascension. En tant que partenaire privilégié des petits e-commerçants français. L’étude montre que l’e-commerce reste une activité lucrative et une alternative d’avenir. En fait, dans l’Hexagone, le salariat attire de moins en moins et de ce point de vue, près d’un français sur deux (48%) a déjà songé à lancer sa propre entreprise. Il y a donc en France un réel engouement autour de l’entrepreneuriat. Un phénomène particulièrement visible chez les jeunes puisque 54% des 25-34 ans souhaitent voler de leurs propres ailes.

En fait, le commerce en ligne est vu comme étant particulièrement attractif. Avec un marché de 81,7 milliards d’euros  (source FEVAD) et la création de 56 000 emplois annoncée en 2018 (source Oxatis et KPMG), il apparaît comme une réelle perspective professionnelle pour 2 sondés sur 3 (65%). Les 18-24 ans se montrent particulièrement optimistes : 76% d’entre eux estiment qu’ils pourraient vivre d’une boutique en ligne. Contrairement aux idées reçues, l’attractivité du e-commerce se ressent dans l’ensemble des régions de l’Hexagone : en tête le Sud-Est et la région parisiennes (67%), suivis du Nord-Ouest (65%), ainsi que du Nord-Est et du Sud-Ouest (63%). Les CSP+ sont aussi très confiants dans les boutiques en ligne : 74% considèrent l’e-commerce comme une activité rentable.

Autre enseignement, 32% des Français, être son propre patron est la principale motivation derrière le lancement d’une boutique en ligne. Un chiffre qui monte à 40% pour les 18-24 ans. Suivent ensuite l’intérêt pour la flexibilité et la large couverture géographique (30%), la possibilité de joindre l’utile à l’agréable (14%). Seuls 11% considèrent toujours le e-commerce comme une activité difficile.

Un sondé sur quatre (25%) se dit même prêt à quitter son emploi pour lancer sa boutique en ligne. Un constat particulièrement visible chez les hommes (32% contre 20% chez les femmes). Contre toute attente, la région où le taux de réponses positives est le plus élevé n’est pas la région parisienne (26%), mais la région Sud-Est (28%). Elles sont suivies par les régions Nord-Ouest et Nord-Est (24%), alors que le Sud-Ouest ferme la marche avec 18%.

38% estiment que grâce aux outils numériques (solutions de paiement, référencement, création de site), il est aujourd’hui facile de lancer sa boutique en ligne. On peut alors dresser le portrait-robot du futur e-commerçant suivant : âgé entre 18 et 24 ans (pour 48% des sondés), résidant dans le sud-est de la France (43%) et appartenant à une catégorie socio-professionnelle élevée (43%).

 

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine