Dans la foulée de multiples scandales Facebook, l’étude réalisée par Ping Identity montre que plus d’un tiers des Français entendent changer leurs habitudes pour se connecter à des services en ligne via Facebook. Ces scandales à répétition du plus grand des réseaux sociaux, ont montré que les données personnelles de 87 millions d’utilisateurs étaient exposées et pouvaient être exploitées à d’autres fins. L’occasion, en cette fin d’année 2018, pour Ping Identity, de faire un bilan en la matière et de publier les résultats d’un sondage adressé aux consommateurs pour savoir
si leurs habitudes de connexion ont changé depuis ce fameux scandale.

Premier enseignement, cette enquête montre que les réseaux sociaux restent très utilisés. De ce point de vue, 74% des Français interrogés disent les utiliser au moins une fois par jour contre 67% d’Allemands et 75% d’Anglais. Avec une telle utilisation des réseaux, le scandale Facebook Cambridge Analytica a-t-il fait réagir les utilisateurs de Facebook ?
Et si oui, quels changements ont été opérés depuis ? Trop c’est trop, et il fallait s’y attendre, les Français semblent l’avoir décidé : ils changeront leur façon de se connecter à des services en ligne. ainsi, à la
question : « Pensez-vous changer votre façon vos connexions via les réseaux sociaux à des services en ligne depuis le scandale Facebook-Cambridge Analytica ? », plus d’un tiers des Français interrogés (31%) répondent oui contre 28 % d’Allemands et d’Anglais.

Mais alors, de quelle façon les Français vont-ils s’y prendre pour changer leur mode de connexion à des services en ligne ? 41% pensent arrêter de se connecter à Facebook,
24% disent arrêter d’utiliser une application tierce pour se connecter, 24% pensent réduire leur utilisation d’application tierce pour se connecter et enfin 10% pensent ne plus utiliser Facebook
du tout dans le futur.

Les Français restent ceux qui ont le moins changé leur façon de protéger leurs informations personnelles avec 40% contre 46% d’Allemands et 50% d’Anglais. Mais paradoxalement, les français sont les plus concernés par la protection de leurs données. En effet, à la question « Vous sentez-vous plus ou moins concerné par la protection de vos données que vous ne l’étiez un an auparavant ? » 56% répondent se sentir plus concernés contre 45% d’Allemands et 54% d’Anglais.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine