informatique

Selon cette enquête, les collaborateurs du service informatique sont davantage occupés à gérer les demandes des services et à la résolution des problèmes et moins à l’innovation.

Pour les résultats de cette enquêtes, seules 14 % des entreprises estiment que leur infrastructure est prête pour la transformation numérique. 20 % affirment avoir automatisé et optimisé leur infrastructure, alors que la majorité d’entre elles sont en voie de le faire mais n’ont pas atteint leur objectif.

Selon Laurent Heurtin, directeur des Services de Dimension Data France, « l’étude met en lumière le caractère essentiel de l’automatisation pour l’optimisation de l’informatique. Les entreprises avisées dans ce domaine sont conscientes que si elles ne s’efforcent pas de gagner en efficacité aujourd’hui, elles pourraient manquer les principales opportunités de marché à l’avenir. Les compétences de Dimension Data en matière d’automatisation et d’orchestration simplifient davantage de processus et d’activités métiers pour nos clients. Ceux-ci ont besoin de moins de ressources et peuvent ainsi consacrer plus de temps au maintien de leur compétitivité, à l’innovation dans de nouvelles sources de valeur, à l’engagement avec leurs propres clients sur les canaux de leur choix et à l’exploitation de leurs données pour l’optimisation de leurs opérations. »

Autre enseignement, pendant que les entreprises sont conscientes de la nécessité de faire évoluer leur informatique dans une direction plus stratégique et moins tactique, la plupart des équipes internes d’informaticiens et de développeurs peinent encore à y faire face. Les informaticiens consacrent 30 % de leur temps à de nouvelles demandes de services et à la résolution des problèmes, et seulement 15 % à l’innovation. Cela représente un recul de 25 % en un an, alors même que la demande allant dans le sens de l’amélioration de l’engagement clients, l’adoption de l’Internet des objets (IoT), l’exploitation du Big Data et l’analytique des données rend l’innovation informatique indispensable au sein des entreprises.

En clair, les entreprises qui ne font pas évoluer leurs modèles informatiques risquent de manquer de futures opportunités de marché.

Enfin, l’informatique doit faciliter la mise en œuvre de nouveaux projets numériques et fournir en permanence une infrastructure à haute disponibilité répondant aux demandes des utilisateurs. Cela passe par une optimisation constante de l’informatique, aboutissant à une amélioration des engagements de niveau de service (SLA), à des gains accrus d’efficacité et à une infrastructure plus performante tout en réduisant au minimum les risques d’interruption d’activité. Or la libération de ressources pour l’innovation demeure un défi.

Méthodologie : l’Enquête web vise à mieux cerner les tendances et défis auxquels doivent faire face, en matière d’optimisation de l’infrastructure et de l’organisation, les équipes informatiques sur la voie de la transformation numérique. Elle a été conduite par IDC qui a interrogé dans 10 pays des responsables informatiques et dirigeants de 275 entreprises employant chacune au moins 1000 salariés. Les deux tiers de ces entreprises ont déclaré considérer l’informatique comme leur « cœur de métier.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine