Si l’on s’en tient à cette étude, une majorité (55%) des professionnels de la banque et de la gestion de patrimoine considèrent l’intelligence artificielle (IA), la robotique et l’automatisation comme les  tendances les plus significatives pour l’avenir des services financiers. Selon une nouvelle étude sectorielle1 menée par Avaloq, le spécialiste suisse de la technologie  financière, le recours grandissant à des plateformes plus ouvertes et collaboratives (cité par 34% d’entre eux) ainsi que l’essor des technologies de registre distribué et des crypto-monnaies (26%) comptent eux aussi parmi les évolutions majeures qui façonneront le futur du secteur à l’échelle mondiale. 

 Cette étude voulait mesurer le sentiment à l’égard de la transformation numérique en cours dans le secteur. Elle conclut que les trois principaux domaines dans lesquels les infrastructures numériques permettent d’améliorer nettement la performance sont le respect de la conformité sur fond de réformes réglementaires (48%), l’amélioration des expériences client (46%) et le renforcement de la cybersécurité. A l’avenir, une «expérience client» supérieure est perçue par les répondants comme l’avantage concurrentiel le plus important, et de loin, pour les cinq ans à venir : ainsi, 41% des sondés placent ce facteur en tête de leurs avantages concurrentiels préférés, soit une proportion plus de deux fois supérieure à ceux qui ont cité comme deuxième facteur l’«efficacité opérationnelle» (19%).

S’agissant de la manière dont les établissements financiers exploiteront les grandes tendances sectorielles telles que l’intelligence artificielle, l’automatisation et la concentration sur une meilleure

expérience client, un peu plus de deux cinquièmes des personnes interrogées (42%) pensent qu’«une plateforme centrale associée à des applications complémentaires individuelles» serait la

stratégie logicielle la plus populaire et la plus efficace. Ce pourcentage est deux fois plus élevé que celui des personnes préférant «plusieurs plateformes individuelles de pointe» ou «une plateforme intégrée front-to-back».

Commentant cette enquête, Martin Greweldinger, directeur des produits du groupe Avaloq, déclare «la transformation numérique du secteur des services financiers a déjà démarré, un grand nombre d’établissements ayant déjà été séduits par les avantages significatifs des modèles opérationnels numériques et basés sur le cloud tels que BPaaS et SaaS. Mais nous sommes de toute évidence à l’aube de changements encore plus importants, surtout dans les domaines de l’IA, de la robotique et de l’automatisation, autant d’innovations qui, une fois associées à une méthodologie de réflexion axée sur le design, amélioreront l’expérience client globale. Avaloq est convaincue que ces phénomènes changeront en profondeur la manière dont les services financiers sont proposés et l’amélioreront pour tous les segments de clientèle.

 Comme le confirment nos recherches, dans un tel contexte et pour rester compétitifs, les établissements continueront d’adopter des plateformes numériques modulables, hautement efficaces et adaptables permettant à leur modèle économique de mieux se préparer à l’avenir dans un marché en pleine numérisation et en plein bouleversement. Ces plateformes aideront les banques et gestionnaires de patrimoine croître et à s’associer en toute simplicité à un vaste éventail de tierces parties et de sociétés fintech.

Méthodologie : l’enquête a été mené auprès de 210 personnes travaillant dans les domaines de la banque de détail, commerciale ou privée sur la base d’une méthodologie en ligne en novembre 2019. 61% d’entre elles se trouvaient en Suisse, 10% au Luxembourg, 9% au Liechtenstein, 4% à Singapour, 3% en Allemagne et 3% au Royaume-Uni. Les sondés comprenaient des dirigeants supérieurs (23%), des cadres moyens (34%) et des employés opérationnels/techniques (32%) ainsi que d’autres personnes (11%).  

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine