Face à cette réalité, Sarah Zamoun, responsable de Distingo (PSA), apporte un éclairage sur les différents placements à choisir pour sécuriser une épargne.

Selon lui, les placements sans risque sont des produits d’épargne qui assurent de retrouver au bout du compte la somme des versements effectués et les intérêts perçus, moins les frais éventuels qui s’appliquent. En contrepartie, ces placements sans risque offrent un rendement annuel peu élevé. En résumé : votre argent est en sécurité, mais il ne fait pas (ou peu) de petits.

L’épargne réglementée – les premiers placements à privilégier

 L’épargne réglementée regroupe les produits d’épargne dont les conditions de fonctionnement sont fixées par les pouvoirs publics. Ce sont des placements sans risque garantis par l’État, dont le rendement est assez faible :

Livret A et Livret de Développement durable solidaire, Plan épargne logement et Compte épargne logement

Livret d’épargne populaire

 L’épargne fiscalisée – en complément de l’épargne réglementée

 Les livrets fiscalisés viennent en complément des livrets réglementés. Là encore, ce sont des placements sans risque avec capital garanti et disponible. À la différence qu’ils sont proposés par les banques, qui définissent librement les conditions d’ouverture, les plafonds de versements et les taux de rémunération… Et qu’ils sont imposables !

Le super livret désigne tout type de livret non réglementé. Son taux varie en fonction des banques, avec la possibilité de bénéficier de taux boostés, souvent temporaires.

Le compte à terme est un type de livret caractérisé par une période et un taux déterminés à l’avance. Le rendement est d’autant plus élevé que la durée définie est longue.

Le compte courant rémunéré fonctionne comme un compte classique, mais il offre une rémunération à taux fixe, mais très faible.

L’assurance-vie – avantageux mais un peu plus complexe

 L’assurance-vie peut prendre deux formes : les fonds en euros, des placements sans risque, garantis. Les unités de compte, des supports financiers sans garantie de capital (comme un placement en bourse par exemple). Outre la sécurisation du capital, les fonds en euros permettent de bénéficier d’intérêts annuels acquis, tout en offrant la possibilité d’effectuer des retraits à tout moment. Dans cette catégorie, on distingue les fonds en euros classiques et les fonds en euros dynamiques (avec capital garanti ET rendement attractif).

L’épargne digitale – des produits en plein développement dans un contexte de taux bas

 Du reste, Le problème des placements sans risque, c’est leur faible rendement. Avec les banques traditionnelles, l’un ne va pas sans l’autre : au mieux, un particulier peut espérer une rentabilité de 1 % avec un livret réglementé, un peu plus avec un livret fiscalisé. C’est là que l’épargne digitale entre en jeu. Cette épargne dématérialisée, pratiquée notamment par les banques en ligne, promet des frais de gestion réduits (voire inexistants) et des taux d’intérêt plus rémunérateurs que les agences physiques.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine