Le spécialiste de la gestion des médias sociaux et We Are Social, dévoilent le Digital Report 2020 sur les tendances des médias sociaux et du digital du mobile et du e-commerce dans le monde. Le rapport présente des données provenant de tous les pays du monde, des résultats clés, y compris l’écart persistant entre les sexes en matière d’accès au numérique, la croissance mondiale de l’utilisation des interfaces vocales et les préoccupations relatives à la sécurité des données personnelles.

Côté web, 4,54 milliards personnes sont maintenant en ligne, soit une augmentation par rapport à l’année précédente de 298 millions de personnes (ou 7%). Nous approchons d’un taux de pénétration de 60%. Cependant, environ 3,2 milliards de personnes ne sont toujours pas connectées à Internet, et les données mondiales montrent que les femmes représentent 28 % de plus que les hommes des personnes « non connectés » dans le monde. L’internaute moyen passera tous les jours 6 heures et 43 minutes en ligne en 2020, soit plus de 100 jours en ligne au total. À l’échelle mondiale, nous passerons 1,25 milliard d’année en ligne cette année.

Les habitants des Philippines sont en tête du classement avec une utilisation quotidienne moyenne de 9 heures et 45 minutes, contre seulement 4 heures et 22 minutes au Japon. Google et YouTube sont une fois de plus les sites les plus visités au monde, mais Yahoo ! reste tout de même populaire (12ème place), devançant Amazon (13ème place) et les principaux sites “adultes” du monde.

Les préoccupations relatives à nos données en ligne sont élevées à l’échelle mondiale, avec près des deux tiers (64 %) des internautes adultes qui se disent préoccupés de la façon dont les entreprises utilisent leurs données. Le rapport montre également que 56% des utilisateurs d’Internet sont préoccupés par les « fake news », tandis que 49% utilisent des bloqueurs de publicités chaque mois.

 Quant aux médias sociaux le rapport révèle que 49 % de la population mondiale (soit 3,8 milliards de personnes) utilise désormais les médias sociaux, soit une augmentation de 321 millions (ou 9 %) par rapport à 2019. Les utilisateurs des médias sociaux aux Philippines sont les plus actifs, avec une moyenne de 3 heures et 53 minutes tous les jours. La moyenne mondiale est de 2 heures 24 minutes ; mis bout-à-bout, cela signifie que nous allons passer l’équivalent de 500 millions d’années à utiliser les médias sociaux tout au long de 2020.

 Quid des plates-formes sociales les plus utilisées au monde ? TikTok arrive à la 7ème place et compte aujourd’hui 800 millions d’utilisateurs actifs mensuels, dont 500 millions en Chine. Il dépasse de nombreux autres grands réseaux sociaux en ce qui concerne l’audience jeune avec 216 millions d’utilisateurs dans le monde âgés de 13 à 17 ans. Facebook, Snapchat et Instagram suivent, avec des audiences jeunes mondiales respectives de 109 millions, 71,2 millions et 56,6 millions.

TikTok n’est pas la seule plate-forme à connaître une croissance fulgurante. Le nombre mensuel d’utilisateurs actifs de Reddit a augmenté de 30 % (100 millions de nouveaux utilisateurs) depuis l’année dernière à la même époque. Les derniers rapports de la société révèlent que la plateforme attire désormais 430 millions d’utilisateurs chaque mois. Pinterest a connu un succès similaire, avec une base d’utilisateurs actifs qui a augmenté de 29 % depuis l’année dernière. La plateforme a attiré plus de 70 millions de nouveaux utilisateurs actifs mensuels au cours des 12 derniers mois, pour atteindre un chiffre total de 322 millions d’utilisateurs au début de 2020.

 Au demeurant, on note une belle croissance de l’audience publicitaire sur les principales plates-formes sociales. Les données de Facebook montrent une embellie de 1% de son audience publicitaire au cours du dernier trimestre, tandis que l’audience publicitaire d’Instagram a augmenté de près de 6% au cours de la même période. Le gagnant toutes catégories est Pinterest, dont l’audience publicitaire a bondi de 12 % après avoir ajouté plusieurs nouveaux pays à ses options de ciblage publicitaire.

 Quid du mobile et de l’e-commerce  à l’heure où la 5G fait passer le débit Internet à 100 Mbps ? Il y a aujourd’hui 5,19 milliards d’utilisateurs mobiles uniques dans le monde et pour la première fois, plus de la moitié (50,1%) du temps passé sur Internet se fait via les appareils mobiles. La 5G a déjà un impact, en augmentant la vitesse moyenne de connexion aux données mobiles en Corée du Sud à plus de 100Mbps, contre 51Mbps en 2019.

Par ailleurs, l’on note une forte croissance des applications. De ce point de vue, nous passons désormais 10 minutes sur 11 sur les applications mobiles. La navigation sur le Web ne représente que de 9 % de notre temps sur les appareils mobiles. Nous utilisons des applications pour presque tous les aspects de notre vie, que ce soit pour rester en contact avec notre entourage, se détendre sur le canapé, gérer nos finances, se mettre en forme ou même trouver l’amour. Tinder a généré plus de revenus que toute autre application (hors-jeux mobiles) en 2019, tandis que les cœurs à prendre du monde entier ont dépensé un total de 2,2 milliards de dollars pour toutes leurs applications de rencontre au cours de l’année 2019 – soit deux fois plus qu’il y a deux ans.

 Côté achats en ligne, 52% se font sur mobile. En ce qui concerne les achats, 74 % des internautes âgés de 16 à 64 ans ont acheté un produit en ligne au cours du mois dernier, tandis que 52 % ont effectué un achat via un téléphone mobile. Le smartphone est maintenant l’appareil le plus utilisé pour faire des achats en ligne. Plus de 3 milliards de dollars ont été dépensés en 2019 sur des sites e-commerce pour des achats B2C. Le consommateur moyen dépensant près de 500 dollars uniquement pour les biens de consommation, soit une augmentation de 9 %. Pendant ce temps, les paiements numériques (paiements effectués sur Internet et sur mobile via des applications pour smartphones) sont en hausse, avec un total annuel de 4,14 milliards de dollars de transactions en 2019, ce qui représente une augmentation de 15% d’une année sur l’autre. La détention de crypto-monnaies dans le monde est également en hausse, passant de 5,5 % des internautes âgés de 16 à 64 ans en 2019 à 7 % en 2020.

L’utilisation des interfaces vocales a augmenté de plus de 9 % au cours de la dernière année. Aujourd’hui, 43 % des internautes âgés de 16 à 64 ans utilisent chaque mois des commandes vocales et de recherche vocale sur différents types d’appareils. Le nombre de foyers dans le monde avec au moins un appareil connecté pour la maison a augmenté d’un tiers au cours de la dernière année atteignant 134,1 millions. En moyenne, 11 % des internautes disposent désormais d’un appareil intelligent chez eux. Le Royaume-Uni et les États-Unis ouvrent la voie avec les maisons les plus « intelligentes », avec un total respectif de 17 % et 16 % des internautes âgés de 16 à 64 ans possédant une forme quelconque d’objet connecté pour la maison.

Internet est maintenant fermement ancré dans nos habitudes de divertissement puisque deux tiers des utilisateurs d’Internet dans le monde âgés 16 à 64 regardent du contenu TV diffusé sur Internet. 70% d’entre eux écoutent de la musique en streaming et 41% des podcasts. Le divertissement n’est pas uniquement passif : 4 internautes sur 5 âgés de 16 à 64 ans jouent à des jeux vidéo chaque mois. Les internautes passent en moyenne 1 heure et 10 minutes par jour à utiliser des consoles de jeux. 20% d’entre eux disent avoir regardé une session de live Stream d’autres personnes jouant à des jeux au cours du mois dernier, et 14% ont regardé un tournoi d’e-sport dans les 30 derniers jours.

 Enfin, en 2019, les recherches sur internet concernant les chiens sont deux fois plus nombreuses que celles concernant les chats. Sur Twitter, plus de 250 millions d’utilisateurs de la plateforme sont “intéressés” par les chiens, contre seulement 250 000 qui s’intéressent aux chats – soit mille fois moins ! Les chiens surpassent même les chats sur Instagram: 250 millions de messages ont été publiés sur la plateforme en utilisant #dog, contre seulement 200 millions pour #cat. Doug the Pug a également plus d’adeptes que Grumpy Cat (RIP).

Cependant, l’espoir n’est pas perdu pour les amateurs de chats: une recherche sur Google pour “chien” au début de 2020 a donné un total de 6,76 milliards de résultats, alors qu’une recherche pour “chat” a donné un total de 6,82 milliards.  Les chats continuent également de dominer Reddit, où r/cats compte 1,70 million d’utilisateurs, contre 1,29 million pour r/dogs.

Commentant ces résultats, Henk Campher, VP Corporate Marketing de Hootsuite,  « ces données confirment ce que beaucoup d’entre nous avaient soupçonné : de plus en plus de personnes seront continuellement connectés avec plus d’outils, sur plus d’appareils et de plates-formes et à travers plus de canaux. Cela change fondamentalement la façon dont nous interagissons les uns avec les autres. En tant que spécialistes du marketing et des marques, nous devons prendre le temps de comprendre comment le contenu que nous produisons se connecte à différents niveaux avec notre audience, et aussi comment nous utilisons les outils dont nous disposons pour connecter ceux qui ne sont pas encore engagés sur Internet. » Et Sandrine Plasseraud, Fondatrice et Présidente de We Are Social France de conclure : “le monde continue de s’ouvrir à internet et aux médias sociaux. L’impact de la 5G commence déjà à se faire sentir, la télévision et l’internet ne font plus qu’un, la maison connectée n’est plus un fantasme et devient une réalité… Le marketing de la voix va devenir de plus en plus une priorité pour les professionnels de la communication, du numérique et de l’IA. Cependant, l’ombre d’une mauvaise utilisation des données demeure et près de la moitié des internautes utilisent désormais des bloqueurs de publicité. Nous passons encore beaucoup de temps en ligne, mais les gens vont être de plus en plus conscients et dans le contrôle des partages de leurs données. À suivre cette année !” 

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine