Le fournisseur introduit deux nouveaux concepts bancaires partant de technologies émergentes pour concevoir l’expérience bancaire du futur.

Ces concepts sont le fruit du Responsive Banking Concept dévoilé l’année dernière et  connectent les mondes physiques et digitaux de l’argent au travers de transactions sans carte, d’une intégration mobile, et d’un accès plus rapide et plus facile.

D’un côté, Irving, concept sans écran de libre-service, distribue des espèces sans qu’aucune carte ne soit nécessaire, rationalise les processus et réduit le temps requis pour chaque transaction. Citi teste actuellement cette solution dans ses laboratoires d’innovation à New York. Ce concept présente de multiples caractéristiques : un accès BYOD (Bring your own device) faisant abstraction du lecteur carte, du clavier PIN et de l’écran. A la place, les transactions sont planifiées à partir de l’écran de l’appareil mobile du consommateur ; une plus grande rapidité et sécurité sachant que les retraits d‘espèces peuvent être effectués en moins de 10 secondes, tandis que l’authentification de la transaction par une connexion sur le smartphone du consommateur renforce la sécurité et diminue le risque de fraude. A cela s’ajoute une technologie de reconnaissance du consommateur identifié grâce au NFC (Near field communication) alors qu’il s’avance vers le terminal. Les espèces sont délivrées au travers des technologies mobiles sans contact, telles que le QR (quick response) code, les technologies NFC et biométrique par le scan de l’iris. Le faible encombrement constitue également un de ses atouts, comparé aux automates bancaires standards qui s’encastrent dans un mur. En fait, la profondeur de ce terminal est réduite de 32 %, et l’IHM, jusqu’à 37 % par rapport aux automates existants sur le marché.

Quant au second concept,  en l’occurrence Janus, il constitue un terminal 2-en-1. Double face en libre-service, il est capable de servir deux consommateurs en même temps tout en offrant davantage de fonctionnalités avancées pour un encombrement standard. Ses atouts : le partage d’un panneau d’alarme, une connectivité et un système de surveillance. Les modules partagés servent les consommateurs des deux côtés de l’unité sans compromettre la sécurité, la vitesse de transaction et la facilité d’utilisation. A cela s’ajoute une accessibilité mobile. En fait, Janus est activé par NFC ou par QR code et se passe de lecteur de carte ; il élimine ainsi toute forme de fraude liée aux cartes bancaires. Aucun reçu n’est imprimé, les informations étant envoyées par e-mail ou par SMS. Il est équipé d’un écran tablette tactile et propose l’accès  à un conseiller en ligne sous forme de vidéoconférence disponible pour une assistance immédiate avec un conseiller pour répondre aux questions basiques ou pour effectuer des opérations plus complexes.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine