L’enquête analyse les huit tendances et mutations technologiques qui auront un impact sur les organisations dans les 18 à 24 mois à venir. Parmi elles l’avènement de la blockchain et des objets connectés.

Comment innover à l’ère du numérique ?  Tel est le fil conducteur du cru 2016 des Tech Trends de Deloitte. Pour planter le décor, Sébastien Ropartz, Associé en charge de Deloitte Digital a déclaré : « les technologies émergentes sont devenues une priorité stratégique qu’il faut savoir mettre en perspective dans un monde en forte mutation. Nous sommes les témoins quotidiens de ce basculement à travers les nouvelles méthodes de conception de produits, la refonte de business models et la redistribution des cartes dans un environnement hyper concurrentiel porté par les enjeux de rapidité de l’innovation. L’arrivée de nouveaux entrants, les évolutions en termes d’expérience client ont des impacts considérables sur les organisations. De la blockchain à la réalité augmentée, en passant par les objets connectés, ces tendances incarnent les principaux leviers de l’innovation au sein des entreprises : digital, analytics, cloud, sans oublier la transformation du rôle de l’IT. »

Parmi les points relevés, une réactivité adaptée aux enjeux métiers dans un contexte où un nombre croissant de CIO déploient des organisations qui leur permettant de disposer à la fois de cycles de développement traditionnels et courts ainsi que le pouvoir de se positionner à tous les niveaux entre ces deux extrêmes. Il faut garantir une réactivité adaptée aux enjeux du métier, en réalisant des investissements ciblés sur leurs processus, leurs technologies ou encore leurs talents.

D’autre part, réalité virtuelle et augmentée font leurs premiers pas dans l’entreprise. L’on parle déjà par exemple de banque augmentée. Selon Deloitte, « l’impact disruptif de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée se fait déjà ressentir dans le monde de l’entreprise dans des domaines tels que la communication et la collaboration, la formation et la simulation, le service client, mais aussi dans la réinvention de l’expérience collaborateur et client. Ces premières expérimentations, associées notamment à une baisse des coûts des appareils, laissent imaginer qu’un point de bascule dans le déploiement de ces solutions pourrait avoir lieu très rapidement. Cela amènerait à repenser très largement le rôle de l’individu au sein de son environnement de travail. »

En outre, les objets connectés sont également recensés, comme on pouvait s’y attendre, parmi ces tendances. Pour Deloitte, « d’ici à fin 2017, il y aura plus d’objets intelligents que d’hommes sur terre. Les entreprises les plus en pointe sont celles qui se concentrent sur la création de valeur, à travers la gestion des données, l’exploitation des infrastructures IoT existantes et le développement de nouveaux modèles économiques. »

Par ailleurs, la virtualisation et le DevOps, permettent d’automatiser et de mieux coordonner les capacités. A cette fin, les plates-formes autonomes interviennent pour permettre de gérer des ressources dynamiquement et assurer l’intégration et l’orchestration des activités nécessaires du développement à l’exploitation des solutions IT.

De son côté, la Blockchain devrait généraliser la confiance. A ce propos, Deloitte rappelle que « certaines organisations cherchent à comprendre comment la blockchain, technologie sous-jacente au Bitcoin, pourrait fournir une alternative crédible à l’infrastructure procédurale, organisationnelle et technologique indispensable au maintien de la confiance à l’échelle institutionnelle. Ces travaux exploratoires en sont encore à un stade primaire ; toutefois, leurs conséquences pourraient être profondes. Tout comme Internet a réinventé la communication, la blockchain pourrait transformer la façon de gérer les transactions, les contrats, et plus généralement le concept de confiance. Autant d’éléments indispensables au bon fonctionnement des entreprises, des gouvernements, et de la société. »

A ces tendances s’ajoutent celles qui consistent à donner un nouveau souffle au cœur de l’entreprise, le passage des data labs aux data fabrics et, bien entendu, la RSE, qui va au-delà de l’IT.

 

Méthodologie

 

Cette enquête est consécutivement la quatrième du genre. Elle est publiée aux Etats-Unis où Deloitte l’accompagne en y apportant son regard et ses retours d’expériences propres. La liste des tendances mises en avant a été développée en s’appuyant sur une méthodologie de recherche spécifique comprenant : des retours de clients sur leurs priorités et investissements actuels et futurs ; des points de vue d’acteurs éminents, issus de l’industrie ou du monde universitaire ; des travaux de recherche d’analystes et de groupes de réflexion sur les technologies ; des feuilles de route et priorités d’investissements de start-up, de capital risqueurs et des principaux fournisseurs de technologie ; ainsi que des idées insufflées par des groupes de travail collaboratifs et des exemples recueillis au sein du réseau de professionnels Deloitte comprenant plus de 200 000 experts à travers le monde.

.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine