emma-webNous sommes tous gentils, beaux et affables. Tout cela, en dehors de notre bitume. Volant entre les mains, transmutation ! Transfiguration même. Les anges deviennent des  démons. Par quel tour de passe-passe ? Allez savoir. Alors, quand on me parle de la Journée de la courtoisie sur la route, je plaide carrément pour une année en la matière. Renouvelable, tant qu’à faire! S’il vous plaît, Dr Courtoisie.

Vous l’aurez remarqué. Chaque jour de l’année est dédié à une cause. Au minimum, 365 sont donc logiquement célébrés. Et pour les autres, que faire ? La journée de bien lire mon édito serait pourtant un coup de pouce à ce modeste travail, tout comme celle des paresseux. Mais si, je vous vois la vénérer volontiers, au bout de votre vingt-cinquième heure de travail quotidien dans un contexte des trente-cinq heures vertement dénoncées mais jamais débranchées. Soyons sérieux, respectons ces journées qui sensibilisent sur certaines causes souvent oubliées alors même qu’elles doivent être au centre de notre vie. Je ne reviendrais pas ici sur celle de la Femme, sans qui, nous les Hommes, serions perdus, même par ces temps de mariage pour tous. Je recentrerai le débat sur celle de la courtoise au volant, prévue chaque 24 mars. Car il y a comme un sérieux problème sur nos routes. Ce n’est guerre mieux chez certains de nos voisins. Mais je commencerai par balayer devant ma porte. Sur nos routes de France, le manque de courtoisie est la règle là où le conducteur Américain vous parlera de Fair play. Bras d’honneur, appel de phares et autres noms d’oiseaux pleuvent. Pluies torrentielles et diluviennes poussant les uns et les autres à commettre parfois des fautes graves. Exagération ? Prenez le périph parisien ; vous comprendrez, en quelques secondes, de quoi le conducteur parisien est le nom ! Courtois hors de son véhicule, il devient irascible au volant. Comme dans la boulangerie où nous voulons toujours doubler le voisin de devant, sur la route, nous dépassons sans clignotant, oublions de respecter la distance de sécurité. Ne parlons pas de la limitation de vitesse, y compris de ceux qui la respectent à la lettre puisque c’est écrit. Parlons des conséquences de ces actes d’incivilité et de manque de courtoisie. Stress, accidents, bagarres et mêmes des morts, le tout dans un contexte émaillé de la présence d’enfants dans nos carrosses. Reproduction parfaite garantie. Journée de la courtoisie au volant, au secours ! 24 heures nous suffiront-elles pour inverser la tendance ? Même si tout le monde devient courtois ce jour-là sur la route, que ferons-nous le lendemain ?
Clairement, c’est d’une année de la courtoisie dont nous avons besoin. Apaisement.

Les pouvoirs publics ont pris le bison peu courtois par les cornes. Désormais, les jeunes conducteurs ont droit à quelque leçon sur ce thème. Visiblement, cela ne suffit pas, quand on voit le comportement de certains parmi eux sur nos routes. Les assureurs s’y essaient également, dans le cadre de la prévention. Mais ces mesures ne suffisent pas tant le mal est profond. Et ses conséquences sur la sinistralité loin d’être neutres. Ce sport national a certainement de beaux jours devant lui tant sa pratique est entretenue au quotidien par le commun des mortels, qui finit, parfois, par y laisser sa vie. Pour ne plus recommencer le lendemain. Pour autant la relève est bien assurée et le sera tant que le manque de courtoisie ne sera pas réprimandé au même titre que le dépassement de vitesse. Je vous rassure, je n’irai pas jusque-là, l’ordre moral n’ayant pas mon suffrage. Si vous ne me croyez pas, restez toutefois courtois, même si nous ne sommes pas sur la route.

Emmanuel Mayega
Rédacteur en chef

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+


Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine