Selon une enquête Deloitte sur les Français et les nouveaux services financiers en 2019, ils sont de plus en plus nombreux (38 %) à porter un regard positif sur le degré d’innovation du marché des banques et des assurances. De même, ils restent ouverts à l’idée que leur banque ou assureur leur propose de nouveaux services, même non financiers (78 %).

 Pour cette étude, les services attendus sont rattachés aux usages du quotidien : la simplicité, la personnalisation ou encore l’instantanéité sont avant tout recherchés. Ainsi, nous constatons un intérêt grandissant pour les agrégateurs de comptes et pour les nouveaux moyens de paiement. Enfin, les Français attendent de leur assureur des contrats plus modulables.  Ces créations de services connexes permettraient d’éviter les licenciements dans les groupes bancaires comme on a pu l’observer notamment en 2017 avec les plans de restructuration des grandes banques françaises qui s’étaleront jusqu’en 2020.

Plusieurs secteurs « traditionnels » proposent désormais des produits et des services qui sort de leur domaine historique de compétence. Ainsi, pour ne prendre que deux exemples français, PSA propose depuis plusieurs années des solutions de financement aux clients souhaitant faire l’acquisition d’un véhicule, tandis que Carrefour propose désormais des produits bancaires classiques : crédit, épargne, assurance mais aussi compte courant.

Avant même de proposer des services en relation avec la gestion financière facilitée des clients, plusieurs banques ont suivi la même logique de diversification en proposant dans un premier temps des solutions d’assurance ou de téléphonie fixe et mobile à leurs clients.

L’objectif devrait être aujourd’hui de proposer des parcours « sans couture » pour que les clients puissent vivre une expérience d’achat d’un produit non bancaire au travers de leur relation avec la banque. Un client pourrait à l’avenir être amené à configurer un véhicule qu’il souhaite acheter en étant mis en relation avec le concessionnaire, sans pour autant quitter son espace client, souscrire à une assurance auto et obtenir un crédit conso pour financer son achat.

En conclusion, le principe de diversification n’est pas nouveau, mais beaucoup d’opportunités s’offrent aux banques aujourd’hui pour proposer aux clients de nouvelles expériences, de véritables facteurs de différenciation dans un métier envahi par la concurrence de Fintech.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine