Le 5 mars, Google a annoncé le lancement de son site de comparaison d’assurance auto aux Etats-Unis. Cette annonce intervient a peine quelques semaines après l’obtention de licences de commercialisation.

Forrester Research annonçait en janvier dernier que le géant de la recherche avait obtenu auprès des autorités des licences pour commercialiser des produits d’assurance au sein de 26 états américains. L’attente n’aura pas été longue : le lancement de “Google Compare Auto Insurance” a été effectué la semaine dernière.

L’annonce aura été discrète. En effet, le moteur de recherche s’est contenté d’un billet sur le blog officiel de sa régie publicitaire AdWords pour en faire état. Dans cet article, il s’adresse en premier lieu aux compagnies d’assurances en mettant en avant une double promesse. D’une part, il s’agit pour celles-ci de donner une plus grande visibilité à leur offre sur le net. De l’autre, il est question de proposer au consommateur une véritable réponse à leurs attentes en matière de comparaison de produits et d’expérience utilisateur.

Pour le lancement de ce nouveau dispositif, les offres de 14 compagnies sont proposées à la comparaison, parmi lesquelles, MetLife, Mercury, The General Insurance, 21st Century, Infinity, Stillwater, CSE et Dairyland.

L’état de l’art en matière d’ergonomie

Capture Google Auto Insurrance Compare

Page d’accueil de Google Compare Auto Insurance

Nos essais de simulation sur cette plateforme nous ont permis de constater que la promesse d’une expérience utilisateur hors-pair semble sur le point d’être tenue, tout au moins pour ce qui concerne l’ergonomie de l’interface.

 La collecte des données est organisée autour de 4 étapes :

  • L’étape “Basic” permet la saisie des informations nécessaires pour ouvrir un dossier de simulation (coordonnées du demandeur).
  • Le seconde étape “Cars” permet de sélectionner le(s) véhicule(s) concernés par la simulation
  • L’étape “Drivers” consiste à renseigner les données sur le(s) conducteurs
  • Enfin, l’étape “Coverage” permet à l’utilisateur de sélectionner les garanties auxquelles il souhaite avoir accès.

La simplicité d’utilisation de chacun de ces onglets est marquante tant les bonnes pratiques en matière d’ergonomie semblent en tout point respectées : questions simples, ligne d’interaction unique, présence de messages explicatifs pour chacun des champs… L’utilisation de Material Design, la récente charte ergonomique de Google n’y a priori pas étrangère.

Autre point prometteur : l’outil propose dès l’issue de la première étape de collecter automatiquement pour le compte de l’utilisateur des données qui le concernent. L’objectif : alléger la saisie et proposer un tarif dans un délai plus court.

En résumé, force est de constater que Google livre ici un dispositif de très belle facture qui semble avoir tiré les conséquences de ses précédentes tentatives. Reste à savoir si la sauce va prendre, car pour cela, l’équation a deux inconnues : la volonté pour les compagnies de rejoindre le dispositif et l’appétence du consommateur à utiliser Google pour rechercher un produit aussi pointu que l’assurance auto.

Adrien Pigeot
A propos de l'auteur

Du développement au conseil, en passant par l'assistance à MOA, le parcours d’Adrien s'est construit autour de la mise en œuvre de dispositifs digitaux pour le secteur financier. Pour mener à bien ces missions, il a toujours accordé une attention particulière à la compréhension des enjeux stratégiques métiers des acteurs du secteur.

Site web : http://www.theangle.fr

Twitter LinkedIn

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine