L’intégrateur met la main sur son alter ego américain. Du coup l’Amérique du Nord devient le premier marché du Groupe.

Les deux acteurs ont annoncé que Cap Gemini reprend IGATE pour 48 dollars par action, totalement payables en numéraire. Le montant de la transaction s’élèvera à 4,0 Mds$ avec un impact immédiatement relutif sur le bénéfice ajusté par action. Cette opération a été approuvée à l’unanimité par les Conseils d’Administration des deux acteurs. La transaction fait également l’objet d’un accord écrit des actionnaires détenant la majorité du capital d’IGATE.

Au terme de cette acquisition, l’Amérique du Nord représentera 30 % du chiffre d’affaires combiné du Groupe, estimé à 12,5 Mds €. Au-delà de cette remarque, le premier corollaire de cette opération est l’enrichissement de l’offre de services du repreneur dans les secteurs-clés. Il emploie désormais 100 000 personnes en 2015.

Pour mémoire, IGATE est une entreprise de technologie et de services cotée aux Etats-Unis. Son siège social est situé dans le New Jersey. Son chiffre d’affaires en 2014 s’est élevé à 1,3 Mds$, avec une croissance à deux chiffres et une marge opérationnelle de 19 %. L’Amérique du Nord reste son plus grand marché. Elle y a réalisé 79 % de son chiffre d’affaires en 2014, suivi de l’Europe (14 %) et de l’Asie-Pacifique (7 %).

En entrant dans le giron de Cap Gemini, IGATE renforce le cœur de métier du repreneur dans les services applicatifs et d’infrastructures, sans oublier le Business Process Outsourcing (BPO) et les services d’ingénierie. L’opération apporte également à Capgemini un portefeuille de clients complémentaires de premier plan, tels que General Electric et Royal Bank of Canada.

En outre, IGATE qui est reconnu dans le secteur des services financiers (42 % de son chiffre d’affaires), apporte de nouveaux grands clients qui complètent le portefeuille de Capgemini. De même la nouvelle recrue dispose de ressources complémentaires dans les services d’infrastructure (3 000 salariés), le BPO sectoriel (3 500 salariés) et les services d’ingénierie (3 500 salariés). Par ailleurs, ses offres propriétaires, comme IDMS pour l’analyse de données, offrent un fort potentiel de croissance et de rentabilité.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine