La blockchain pousse à la synergie. Hormis les consortium déjà annoncés ici, Finastra dévoile le sien en la matière : l’arrivée de trois banques internationales sur sa plate-forme DLT/Blockchain (Distributed Ledger Technology) Fusion LenderComm : BNP Paribas, Natixis et Société Générale. Cette montée en puissance, qui suit la récente intégration de NatWest, souligne l’accélération vers une nouvelle ère d’efficacité dans l’espace complexe des crédits syndiqués.  Pour Olivier Brien, Global Solution Consultant Lending chez Finastra, « Toutes ces banques participaient au projet pilote de Fusion LenderComm. L’entrée des principales banques mondiales sur la plate-forme signifie une étape historique dans notre projet. Cela va enfin permettre d’échanger des informations sur les transactions financières en temps réel dans un environnement à la fois transparent et sécurisé. La rapidité de développement et l’intérêt généré par la plate-forme vont au-delà de ce que nous avions anticipé, et nous permettront enfin d’accueillir sur ce framework toute la communauté bancaire pour former une masse critique. »

 Fusion LenderComm est hébergé sur Corda Entreprise, la version commerciale de Corda, la plateforme Blockchain en Open Source de R3. Avantage : Fusion LenderComm permet aux banques de présenter en temps réel aux prêteurs : les conventions de crédit, les comptes de régularisation et les informations sur leurs positions, directement à partir des plate-formes de gestion des crédits bancaires des banques arrangeuses, telles que le Fusion Loan IQ de Finastra.

Philippe Boulas, Global Head of Corporate Banking Operations à BNP Paribas ajoute : « Depuis ses débuts, nous soutenons totalement Fusion LenderComm : la plate-forme encourage la collaboration entre les grandes banques mondiales et améliore le service offert à nos clients emprunteurs en termes de qualité, en réduisant les délais et les coûts. Avec la création de cette communauté et un état d’esprit collaboratif, nous avons l’opportunité unique de résoudre les problèmes opérationnels auxquels nous sommes tous confrontés depuis des années et qui limitent l’expansion du marché des prêts syndiqués. »

 Techiquement, Fusion LenderComm s’intègre facilement dans les outils des banques. La communauté des premiers utilisateurs démontre les qualités robustes, sécurisées et interopérables de la plate-forme. Selon, Frédéric Dalibard, Responsable Digital & Corporate Banking chez Natixis, « Compte tenu de la forte présence de Natixis sur le marché du crédit, nous appuyons vivement l’initiative Fusion LenderComm depuis le premier jour. Corda de R3 est la technologie idéale pour permettre le partage d’informations entre les agents et les prêteurs, tout en respectant pleinement nos politiques de sécurité informatique strictes. Nous félicitons Finastra pour son engagement dans cette voie et sommes ravis de travailler avec nos pairs et nos partenaires pour faire de cette initiative un succès. » Et Cécile Bartenieff, Chief Operating Officer de la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs Société Générale, d’ajouter :  « Fusion LenderComm va contribuer à améliorer la transparence et l’efficacité opérationnelle du marché des crédits syndiqués, au bénéfice de tous les participants, y compris le pool de prêteurs et nos clients emprunteurs. Ceci illustre comment la blockchain peut aider les banques à optimiser l’ensemble du flux des opérations financières dans un cadre normalisé et sécurisé. »

 Enfin, David E. Rutter, CEO de R3 indique « Fusion LenderComm a su s’imposer rapidement comme l’une des solutions les plus avancées et l’une des plus innovantes sur le marché des prêts syndiqués. La plateforme offre des perspectives intéressantes pour les banques, qui adhèrent à un rythme accéléré. R3 est fier de faciliter l’utilisation de la blockchain pour offrir aux prêteurs l’accès à de nombreux aspects de leurs positions en temps réel. Cela va augmenter significativement la transparence et la simplicité d’utilisation tout au long du cycle de vie du portefeuille. Ayant été impliqué depuis le premier jour, je suis convaincu que Fusion LenderComm entraînera des améliorations considérables sur le marché du crédit syndiqué. »

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine