Connu sous l’appellation InTheBlack, cet événement réunit utilisateurs et partenaires de l’éditeur. L’occasion de faire le point sur l’état de l’art, les avancées de l’outil et ses perspectives. Rien de mieux que la présentation de témoignages utilisateurs d’acteurs issus de secteurs d’activités différents parmi lesquels l’assurance. Le point avec Frédéric Huby, Regional VP, France.

Propos recueillis par Emmanuel Mayega

” Notre activité bénéficie de l’effet de levier que constitue la montée en charge de Solvabilité II”

Cette année, votre conférence utilisateurs a pour thème Now, New, Next. Quel message avez-vous souhaité faire passer à cette occasion ?

F. H : comme l’a expliqué Thérèse Tucker, notre CEO et fondatrice, nous profitons de cette occasion pour mettre en avant ce triptyque en vue de faire le point sur nos innovations passées, présentes et à venir. Nos clients ont eu l’occasion de voir comment nous mettons tout en jeu pour garder notre avancée sur la comptabilité et la finance.

A&B. 2.0 : qu’apporte votre solution au monde de l’assurance et de la finance ?

 F. H : notre entreprise est éditrice de logiciels d’automatisation et d’optimisation du traitement de la comptabilité et du contrôle financier. En automatisant des processus-clés parmi lesquels la clôture financière, la justification des comptes, la réconciliation des transactions intra-groupes, nous apportons aux entreprises des solutions de transformation de leur comptabilité à l’heure où elles sont engagées dans une révolution digitale sans précédent.

A&B 2.0 : Tout au long de cette conférence utilisateurs, l’éditeur a revendiqué sa montée en puissance dans différents pays comme la France où il est arrivé l’an dernier, et dans différents marchés comme celui de l’assurance. Quels sont les enjeux dans ce dernier cas ?

F.H. : en France, où nous avons déjà posé les bases de notre développement, celui-ci bénéficie de l’effet de montée en charge de Solvabilité II. Du fait des exigences de cette réglementation, les assureurs doivent veiller sur la qualité de leur comptabilité et de leur clôture financière. Ils comprennent alors qu’il leur faut un outil comme BlackLine pour automatiser leurs opérations, réduire les risques de déficiences du contrôle interne comptable et être en phase avec les attentes réglementaires.

A&B : Avez-vous des exemples en la matière ?

F.H : Zurich Assurance s’inscrit dans cette logique, tout comme Liverpool Victoria et autre Achmea. Ce dernier a d’ailleurs, dans le cadre de cette conférence utilisateurs, montré comment il a pu optimiser le traitement de ses flux financiers (cf. reportage A&B Magazine n° 27, à venir).

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine