Le programme de développement à l’horizon 2020 de la filiale française du groupe d’assurances anglais accorde la part belle à la croissance opérationnelle. En toile de fond une arme nouvelle : le multi-accès.

Sur fond de présentation des résultats d’un premier trimestre prometteur sur toutes les branches (+50 % de la valeur des affaires nouvelles en prévoyance à 26 M€, par exemple), le porteur de risques a mis à nu sa nouvelle feuille de route qui l’accompagnera jusqu’en 2020. Elle se tient en une phrase précisée, d’entrée de jeu, par Nicolas Schimel, directeur général : « construire ensemble une entreprise qui se dirige résolument vers l’horizon 2020 en créant chaque année plus de valeur pour ses clients et ses actionnaires ».

Comment mettre en pratique une telle aspiration ? L’ensemble des branches sera mis à contribution. En assurance vie, l’assureur prévoit de faire de ses encours « la base d’un fonds de commerce plus rentable et plus diversifié », son ambition étant de passer de 50 à 90 % de clients Vie équipés avec un autre produit que le fonds en euros. En prévoyance, la société ambitionne de tripler la valeur de ses affaires nouvelles sur ce créneau et d’opérer une incursion sur le marché de l’emprunteur. Avec en ligne de mire son intégration dans le top 5 des assureurs non banquiers.

En assurance dommage, Aviva va travailler à « renforcer [son] positionnement d’assureur de référence des professionnels et des TPE, optimiser [ses] résultats techniques et devenir le champion du pro et des entreprises. » Objectif : atteindre 100 millions € de primes dommages en 2020 sur des produits n’existant pas encore actuellement. Cela passe, d’une part,  par le développement d’une culture d’innovation au sein d’Aviva France et la construction de produits et business models de demain », rappelle Hugues Sévérac, directeur de l’innovation. Et, d’autre part, par le renforcement de son réseau d’agents généraux, ceux-ci ayant au moins 50 % de leur activité sur les professionnels/entreprises/agriculteurs. Des intermédiaires qui vont s’inscrire dans un contexte nouveau marqué par l’émergence d’une plate-forme multi-accès déployée récemment. Un terrain multicanal sur lequel « notre marge de progression reste significative au regard de l’état de l’art », de l’aveu même de Gilles Scaramiglia, directeur du Multi-accès. L’une des premières réponses proposées est l’espace client unifié, au sein duquel l’assuré peut désormais visualiser l’ensemble de ses contrats.

Cette dynamique qui va accompagner Aviva jusqu’en 2020 embarque également le mode de distribution direct avec, à la clé, une proposition de valeur duale portée par Aviva Direct et Eurofil. « Dans un cas, il s’agit d’une offre plébiscitée par nos clients pour son rapport qualité-prix et, dans l’autre, d’un service de grande qualité reconnu par nos clients », soutient Isabelle Moins, directrice des activités directes.

Du reste, cette feuille de route ne saurait être tenue sans la mobilisation des forces vives que l’assureur va revivifier à travers son contrat social, dans un monde évolutif.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine