Le courtier grossiste présente ses chiffres semestriels en ligne. Si le résultat opérationnel courant est de 43,7 M€, en repli de 1,1 M€ par rapport à 2014, son chiffre d’affaires consolidé a atteint 401,7 M€, en progression de 3,7% à périmètre et taux de change constants, 3,8 % en publié.

Le résultat net de 27,3 M€, est en hausse de 2,5 % comparé à la même période l’année dernière. Quant à la marge opérationnelle courante, à 10,9 %, elle  est en légère baisse par rapport à juin 2014, du fait de l’intensité concurrentielle accrue et des investissements destinés à préparer la généralisation de la complémentaire santé collective. En l’absence de charges non courantes qui avaient pénalisé le premier semestre de l’année précédente, le résultat opérationnel affiche une progression de 1,3 % au 30 juin 2015, soit 44,2 M€. Après une charge d’impôts estimée à 17,2 M€, le résultat net consolidé (part du groupe) s’établit à 27,3 M€, supérieur à l’année dernière.

Quelle contribution de chaque branche à ces résultats ? La santé-prévoyance, affiche une hausse du chiffre d’affaires de 2,6 %. Cette légère embellie est « portée par le dynamisme des activités d’assurance en santé et prévoyance individuelle, collective et des expatriés. Les activités de courtage en assurance emprunteur bénéficient d’excellentes dynamiques et l’assurance collective progresse, mais cela ne compense pas encore la baisse des revenus enregistrée sur le segment de la santé individuelle des salariés », explique le grossiste. Du côté du dommage, la hausse du chiffre d’affaires est de 4,0 %, « portée par l’augmentation des primes, du fait de la croissance des portefeuilles d’assurance de biens et responsabilités, fortement réassurés, ainsi que des activités en protection juridique. En courtage, les activités grossistes par segment, en particulier sur l’immobilier, la moto et la gamme professionnelle, se portent bien », commente le courtier. Cette branche bénéficie également du désengagement effectué par April en Argentine, de la réduction des pertes en Russie et Ukraine et de l’absence de charges non récurrentes. Cependant, « elle reste toutefois pénalisée par la poursuite de la réorganisation des activités d’assistance et d’assurance voyage à l’international », reconnaît le distributeur grossiste.

Par ailleurs, la publication des résultats a été l’occasion pour le grossiste de préciser ses axes de développement : innovation, qualité de service, qualité de gestion. April veut la étoffer distribution intermédiée grâce à l’animation et au développement du réseau avec un objectif de 12 000 courtiers actifs à 3 ans ; d’autre part, il entend rentabiliser l’international et exporter son savoir-faire pour devenir un challenger reconnu en prévoyance et santé internationales ainsi qu’en assistance à la personne ; il prévoit également de développer des partenariats pour devenir un des premiers fournisseurs de produits et services des institutionnels français, en complément de gamme et en gestion pour compte ; enfin, il va renforcer la distribution directe en accompagnant et en anticipant les nouveaux usages de nos clients à travers notre stratégie multicanale, associant les boutiques avec le web et les plateaux téléphoniques.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine