Le 3 juillet dernier, la néobanque des entreprises et des indépendants, annonçait une nouvelle levée de fonds de 10 millions d’euros, 12 mois plus tard, c’est l’heure du bilan : quelles réussites et quels enseignements ?

Selon Alexandre Prot, co-fondateur et CEO,”au-delà des moyens financiers, cette levée de fonds nous a surtout permis d’envoyer très tôt un signal fort sur les ambitions et la pérennité de Qonto. Nous nous sommes rapidement distingués dans un écosystème “Fintech” où les acteurs sont de plus en plus nombreux, ce qui a indéniablement contribué à notre croissance.”

60 % du budget global ont été investis dans la masse salariale, avec le recrutement d’experts techniques, des opérations et du marketing digital. Qonto revendique aujourd’hui la place de première néobanque française en termes d’effectifs. Car en 12 mois seulement, ses équipes sont passées de 20 à plus de 80 employés. Les “talents” qui ont rejoint Qonto se répartissent ainsi en trois principaux pôles : l’équipe de développement produit et technique constitue la moitié des effectifs, l’équipe “opérations” en représente un quart, l’équipe “marketing” 15%, et les équipes admin, RH, conformité et finance constituent les 10 % restants.

Le deuxième poste d’investissement est le marketing et l’acquisition client, avec 30 % des dépenses, ce qui a permis à la Fintech de continuer à enregistrer une croissance mensuelle à deux chiffres depuis son lancement.

Ainsi, Qonto comptait plus de 5.000 sociétés clientes fin 2017 (6 mois après son lancement), double son nombre de clients en trois mois (10.000 en mars 2018), puis le double de nouveau trois mois plus tard : en affichant plus de 20.000 sociétés clientes aujourd’hui.

Du reste, 10 % du budget ont été consacrés aux dépenses administratives, d’équipements techniques, et de location des bureaux. En effet, en grandissant, l’équipe de Qonto a également dû passer de 370m² de bureaux à plus de 1.000m², toujours en plein cœur de Paris.

Si Qonto est pour l’instant uniquement disponible en France, l’ambition de l’entreprise est de devenir rapidement le leader en Europe. Les prochaines étapes seront donc de renforcer la dynamique orchestrée par les équipes, lancer le service dans plusieurs pays européens, et enrichir sa gamme de produits, développés en propre ou avec des partenaires, notamment avec des offres d’assurance et

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine