Si vous ne venez pas chez Allianz France, Allianz viendra à vous. Ainsi pourrait être interprétée l’opération TGV lancée par l’assureur. Pendant près de trois semaines, il sillonnera quatorze villes de France. À bord, toute son offre déclinée dans quatre voitures, “de A à Z”.


Décidément, ça bouge chez Allianz France. Pendant les trois  prochaines semaines, ce sera à grande vitesse. L’assureur est de sortie commerciale et institutionnelle. Il fera son entrée dans 14 villes à bord d’un TGV à ses couleurs. “C’est l’occasion d’aller à la rencontre de nos clients, partenaires et collaborateurs. Et d’échanger sur nos offres, notre savoir- faire et nos compétences”, explique Jacques Richier, président- directeur général. “Depuis deux ans, nous avons amorcé une grande opération de transformation dans le cadre de notre plan 2011-2015 ». Une partie des fruits de ce programme seront mis en avant tout au long de ce voyage au bout de la compagnie.
Durant ce périple, les équipes françaises du groupe se plient en quatre pour accueillir des visiteurs qui, selon Jean-Marc Pailhol, directeur de l’Unité Distribution, se bousculent déjà au portillon : “Nous avons d’ores et déjà enregistré un nombre important de demandes d’entrée à bord. Au total, nous escomptons recevoir 20 000 personnes, tous profils confondus”. “Pour 8 000 clients”, précise Jacques Richier.
Ces voyageurs d’un moment au cœur de l’offre d’Allianz France auront la possibilité de passer en revue, en un lieu unique, toutes les activités de l’assureur français. Pris par la main par les équipes d’Allianz, ils sillonneront les quatre voitures équivalentes aux différents marchés sur lesquels le groupe est présent. En toile de fond, ou plutôt de rame, un équipement digital à leur portée. Du 100 % connecté, qui offre la possibilité à l’assuré de vivre une relation omnicanale  avec sa compagnie. Une plongée dans le numérique opérationnel en synergie avec Microsoft, partenaire technologique à cette occasion pour cet assureur qui entend faire de 2014 l’année digitale d’Allianz France.

Du grand public à la clientèle privée, en passant par les Entreprises, toutes les cibles sont concernées. Pour séduire ces différents segments, l’assureur n’a pas lésiné sur les moyens. Des espaces reproduisant les besoins et attentes des uns et des autres. Des solutions pour aider les commerciaux à être plus incisifs sur le terrain. Le lancement du Sales Game, simulateur commercial s’inspirant des techniques de Serious Games, participe de cette stratégie. Cet outil vient, bien évidemment, émailler le parcours du voyageur Allianz. Il s’illustre à travers sa simplicité d’utilisation, une simplicité adoptée partout, y compris dans la gamme de produits du porteur de risque actuellement en pleine redéfinition. « Là où nous avions plus de 500 produits, nous prévoyons de simplifier cette offre et aboutir à moins de 100, à l’horizon 2015″, précise Jacques Richier. “Du 100 % simple”, comme l’indique l’un des trois piliers marketing de l’assureur fortement mis en avant tout au long de cette opération à grande vitesse, qui, pour autant, ne perd rien de sa densité.

En définitive, à travers ce déploiement de force, l’assureur met toute la puissance du groupe en avant, l’objectif étant de (dé)montrer sa solidité et sa proximité, tout cela pour entretenir une relation de confiance avec chacun de ses assurés. Car ce qui manque le plus dans cet univers économique actuel marqué par la crise, c’est bien cette confiance du client, gage de pérennité le marché de la finance.
100 % connecté, 100 % simple, tels sont les réalités que le TGV mobilisé par l’assureur véhicule. Finalité : montrer son savoir- faire sous toutes les coutures. Du « 100 % Allianz » qui a nécessité certainement un investissement  colossal. Sur ce point économique, Jean-Marc Pailhol est resté, volontiers, évasif : “Cette opération ne coûte pas plus cher qu’une campagne télévisée”. Ajoutons qu’elle a le mérite d’être plus concrète et communautaire. Un concept dans l’air que ne manquera pas d’exploiter la nouvelle direction digitale et du marketing d’Allianz France.

Emmanuel Mayega, envoyé spécial à La Gare de Lyon

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine