L’enquête montre que les vitesses de connexion et l’adoption du haut débit n’ont cessé d’augmenter depuis le 4e trimestre 2014.

Partant des données recueillies par son environnement Akamai Intelligent Platform, la société présente des statistiques clés à l’échelle mondiale : vitesses de connexion, indicateurs d’adoption du haut débit, interruptions importantes du service Internet, taux d’épuisement des adresses IPv4 et migration vers le protocole IPv6.

D’entrée de jeu, David Belson, rédacteur de ce document indique : « le rapport de ce trimestre révèle une croissance annuelle importante des vitesses moyennes de connexion et de l’adoption du haut débit. C’est un fait particulièrement notable à l’heure où l’exigence des utilisateurs augmente et que de nombreux événements majeurs, comme les J.O. de Rio, seront diffusés cette année. L’amélioration de nos principaux indicateurs montre que, même si des progrès restent à faire, de plus en plus de régions du globe sont en mesure d’assurer la diffusion en ligne de contenu vidéo de qualité télévisuelle. »

Quid des faits marquants de ce rapport ?  La vitesse moyenne de connexion à l’échelle mondiale a augmenté de 8,6 % par rapport au 3e trimestre, pour atteindre 5,6 Mbit/s, ce qui représente une augmentation de 23 % d’une année sur l’autre. La Corée du Sud a enregistré la vitesse moyenne de connexion la plus élevée (26,7 Mbit/s), suivie de la Suède (19,1 Mbit/s) et la Norvège (18,8 Mbit/s). Quatre autres pays européens figurent dans le classement des 10 pays ou régions dans lesquels la vitesse moyenne de connexion est la meilleure : les Pays-Bas (17,0 Mbit/s), la Suisse (16,7 Mbit/s), la Finlande (16,6 Mbit/s) et le Danemark (16,1 Mbit/s). La Roumanie émerge encore une fois de plus en haut de l’affiche avec une vitesse maximale moyenne de connexion de 73,6 Mbit/s.

Du côté de la connectivité haut débit, l’adoption du débit de 25 Mbit/s continue à progresser dans les pays européens. A l’échelle mondiale, 7,1 % des adresses IP uniques se sont connectées à Akamai à des vitesses moyennes d’au moins 25 Mbit/s. Il s’agit d’une augmentation spectaculaire de 37 % par rapport au trimestre précédent. D’une année sur l’autre, le taux mondial d’adoption du débit de 25 Mbit/s a augmenté de 74 %. Au 3e trimestre, ce taux présentait un recul annuel de 15 %. Le Portugal a enregistré la plus forte croissance annuelle au monde (441 %), pour atteindre un taux de 9 % d’adoption. D’autres pays européens ont également amélioré considérablement leur taux, comme le Danemark (avec une augmentation de 188 %) et la Norvège (165 %).

Autre enseignement, les pays européens dominent à nouveau le classement des 10 pays ou régions dans lesquels l’adoption du débit de 25 Mbit/s est la meilleure. Parmi eux : la Suède (2e), la Norvège (3e), la Lettonie (4e), la Finlande (6e), Le Danemark (8e), Les Pays-Bas (9e) et la Lituanie (10e). Les améliorations relativement modestes enregistrées par la Suisse (6,7 %) et la République tchèque (16 %) n’ont pas été suffisantes pour maintenir ces pays dans le top 10 au 4e trimestre. Ils ont été remplacés par le Danemark et la Lituanie, qui ont connu respectivement une croissance trimestrielle de 47 % et 41 %.

Côté IPv4 et IPv6 la Belgique reste en pôle-position avec 37 % des requêtes de contenu envoyées par IPv6. Ce chiffre était de 35 % au trimestre précédent. Parmi les 10 premiers pays/régions, la France avec 11 % du trafic via le protocole IPv6, qui a enregistré la plus forte hausse d’un trimestre à l’autre (113 %).

En termes de connectivité mobile, le Royaume-Uni est leader mondial de la vitesse moyenne de connexion mobile la plus rapide (26,8 Mbit/s). Il est suivi de l’Espagne (14,0 Mbit/s). Au 4e trimestre, 7 autres pays européens ont enregistré une vitesse moyenne de connexion mobile dépassant 10 Mbit/s : la Belgique, le Danemark, la Finlande, la France, l’Irlande, la Slovaquie et la Suède.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine