C’est à Metz, dans le cadre d’un déplacement, qu’Édouard Philippe, Premier Ministre, a dévoilé le lancement de ce nouveau fonds d’une valeur de 400 millions d’euros.

L’annonce de cette manne intervient dans le prolongement de celles faites par  le Secrétaire d’État chargé du Numérique, en l’occurrence Mounir Mahjoubi, en mai dernier lors de la présentation des 100 mesures pour simplifier la vie des jeunes pousses.

Ce fonds porte le nom de French Tech seed et servira à soutenir les levées des jeunes pousses issues des laboratoires, incubateurs ou des sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT). Il sera géré par BpiFrance.

Les jeunes pousses qui pourront bénéficier de ce fonds seront sélectionnées par des apporteurs d’affaires labellisés. «Ces apporteurs  d’affaires,  garants  de  la  validité  technologique  du  projet,  permettront  un investissement public quasi-automatique, sous forme d’obligations convertibles, en complément des capitaux apportés par les investisseurs privés», indique Mounir Mahjoubi dans un communiqué de presse.  L’objectif du fonds d’amorçage est de servir d’outil apte à financer le pré-amorçage à grande échelle. Il pourra également intervenir en fonds propres pour des levées plus significatives.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine