Finastra annonce la disponibilité de trois composants de sa plate-forme FusionFabric.cloud pour l’innovation ouverte. Ces composants combinés accélèrent l’innovation de 9 000 banques et institutions financières et donnent aux fintechs l’accès à une place de marché mondiale.

Sur cette plate-forme, FusionCreator est environnement de développement rapide d’applications financières avec fonctionnalités low-code et outils intégrés d’administration d’API.

FusionOperate  constitue un système d’administration permettant de déployer et faire tourner les applications sur une infrastructure cloud sécurisée. FusionStore est place de marché en ligne à destination des banques qui peuvent y rechercher et y acquérir des applications

Selon Simon Paris, CEO de Finastra, « nous sommes convaincus que l’innovation passera désormais par la collaboration que FusionFabric.cloud rend possible. La transition vers les modèles « bank as a platform » ou « banking as a service » va redéfinir l’avenir des services financiers et nous sommes à l’avant-garde de ce mouvement, capables de fédérer les banques et les fintechs pour accélérer l’innovation à moindres coûts. Nous changeons comme personne la façon dont les logiciels de services financiers sont développés, déployés et consommés, posant les bases d’un écosystème de services financiers et d’une place de marché entièrement réinventés, et débridant ainsi le potentiel des particuliers et des entreprises. Nous ambitionnons de devenir la plateforme ouverte numéro un pour l’innovation dans le monde des services financiers et FusionFabric.cloud ouvre déjà la voie. »

60 fintechs et fournisseurs se sont déjà inscrits pour utiliser FusionFabric.cloud. Parmi les grands fournisseurs de solutions technologiques financières bénéficiant du programme d’enrôlement initial de FusionFabric.cloud on note Accenture, qui a développé une solution de prêt commercial capable d’automatiser le long processus d’intégration des transactions des conventions de prêt dans Fusion Loan IQ en éliminant la saisie manuelle de données et en réduisant le processus de deux à trois jours à quelques minutes, tout en réduisant le risque pour les opérations. Thomson Reuters intègre ses données de référence sur les instruments dans FusionFabric.cloud. Côté start-ups de fintech à haut potentiel de croissance utilisant FusionFabric.cloud pour commencer à développer des applis se trouvent : BankBI, Conpend, Conversation.one, Infotrie, ft consult en coopération avec SmartDataHub, HedgeSPA et Tradle.

Le programme d’enrôlement initial a déjà permis aux fintechs de réduire les délais de développement d’application de plusieurs mois à quelques semaines. Les utilisateurs peuvent commercialiser l’innovation dans l’environnement cloud low-code et vendre les applications sans devoir constituer une équipe mondiale des ventes, ni se préoccuper de l’évolutivité de l’infrastructure. Des outils pré intégrés pour développeurs et un catalogue d’API accélèrent également la création d’applications. L’intérêt initial pour les API de Finastra concerne les paiements et la banque de détail afin de répondre immédiatement à la demande de la directive PSD2 et des scénarios d’open banking. D’autres API seront ajoutées ultérieurement pour couvrir toute la gamme des produits et des solutions Finastra.

Dans le contexte d’évolution de l’innovation bancaire, FusionFabric.cloud aide les institutions financières à réussir leur transformation, à élargir les fonctionnalités de leurs produits et à avoir accès à l’innovation. Les banques peuvent désormais utiliser FusionFabric.cloud pour utiliser leurs propres fonctionnalités de développement afin de créer et déployer des applications par-dessus leurs systèmes centraux, et/ou elles peuvent collaborer avec des fintechs pour développer de nouvelles fonctionnalités et y accéder via des API ouvertes. Ce double catalyseur d’innovation, couplé à la richesse et à la diversité de la gamme Finastra, ajoute une forte valeur ajoutée et confère une flexibilité inégalable.

Une étude récente de Celent rapporte que la flexibilité bénéficiera grandement de la platformification car ce sera l’occasion pour les banques d’obtenir les outils dont elles ont absolument besoin pour innover. Gareth Lodge, analyste chez Celent, déclare, « De toutes les institutions financières interrogées, près de 40% des banques utilisent ou envisagent sérieusement d’utiliser des plateformes. De plus, elles retiennent les mêmes avantages que nous, puisque 60% citent en premier ou en second les avantages d’avoir accès à de nouvelles technologies et de pouvoir développer et tester d’une façon agile. […] Nous en concluons que l’industrie s’apprête à généraliser davantage l’utilisation des plateformes. »

Finastra invite à présent les banques, les fintechs, les éditeurs de logiciels, les universités, les intégrateurs système et les développeurs à faire part de leur intérêt et à conduire la prochaine vague d’innovation des services financiers à nos côtés.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine