Moderniser et industrialiser la gestion des données pour répondre aux enjeux stratégiques : tels sont les principaux arguments qui ont motivé le groupe de protection sociale à mettre en place un projet Big data dont la réalisation est étalée sur un quinquennat.

Sur le plan fonctionnel, la plongée dans le Big data permettra au groupe d’améliorer la connaissance des clients en vue de personnaliser l’information et l’offre de services ; mieux adapter les canaux de distribution à leurs attentes ; renforcer la gestion du risque ; intégrer la nouvelle règlementation européenne sur la protection des données personnelles ; déployer une politique de gouvernance des données ; réduire la survenance des sinistres et limiter les fraudes ; augmenter l’efficacité opérationnelle.

SQL Server 2016 comme socle technique

Le chantier a démarré par  une étude des solutions du marché et de tests au premier semestre 2016. Au terme de cette phase préalable, le choix d’Humanis pour ses activités d’assurance s’est porté sur les solutions et services de Microsoft et particulièrement la plate-forme de gestion de données d’entreprise SQL Server 2016.

Cette technologie intègre des solutions analytiques et Big Data pour traiter de très grands volumes de données et sécuriser les traitements ; des fonctionnalités de Master Data Management (MDM) et de gestion de qualité de données (DQM) pour assurer une gouvernance efficace des données. A cela s’ajoute Power BI, solution utilisé pour couvrir les besoins d’exploration interactive des données et de visualisation par les utilisateurs.

Le projet Big Data d’Humanis devrait se dérouler sur 5 ans pour un montant global de 20 millions d’euros. L’année en cours est consacrée à la mise en place du chantier, à commencer par le socle technologique retenu. Et la définition du volet référentiel client ainsi que la constitution des équipes pluridisciplinaires (informatique, gestion des contrats, marketing, digital, contrôle des risques…).

Selon Jean-Pierre Menanteau, directeur général du groupe Humanis, l’entreprise « … entend offrir à ses clients le plus haut degré possible de protection des données individuelles tout en saisissant les opportunités du Big Data. Le groupe se prépare ainsi à faire un nouveau saut dans le numérique à partir de sa plateforme de gestion Plei@de. Le déploiement de ce projet Big Data permettra à Humanis de développer des tarifications collectives encore plus fines et des nouveaux services de prévention toujours mieux adaptés aux besoins individuels »

Un projet inscrit dans le temps

Réputée très frileuse quand il s’agit d’adopter de nouvelles technologies et surtout celles des Big data, l’assurance vient démontrer, à travers l’exemple d’Humanis, qu’elle prend progressivement la mesure des enjeux. Le groupe de protection sociale, qui est l’illustration même de la complexité des systèmes d’information chez les porteurs de risques (applicatifs de technologies différentes issues de différentes fusion, silo et plates-forme matérielles hétéroclites), a décidé de prendre les taureaux par les cornes. Reste le tempo épousé (5 ans) qui ressemble, à s’y méprendre, à celui des projets traditionnels. Au fait, qui avait osé dire que le temps de grands programmes technologiques était révolu dans l’assurance ?

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine