Le groupe de protection sociale voit sa note A, confirmée avec perspective stable

 

Standard & Poor’s (S&P) a confirmé la notation A- perspective stable des institutions d’AG2R LA MONDIALE : AG2R Prévoyance, La Mondiale et Prima.

Selon André Renaudin, directeur général, « cette confirmation de Standard & Poor’s récompense les efforts accomplis par le Groupe pour améliorer sa solidité financière et répondre aux exigences imposées par Solvabilité 2. »

Pour le groupe de protection sociale, cette note souligne la bonne réputation et les positions de premier plan d’AG2R LA MONDIALE en épargne patrimoniale ainsi qu’en retraite supplémentaire (tant au niveau des contrats collectifs que des contrats Madelin) tout comme le poids important des encours en unités de compte. Elle met également en évidence la consolidation des positions du Groupe en santé et en prévoyance, ainsi que sa capacité à intégrer de nouvelles entités. Elle montre que la SGAM AG2R LA MONDIALE a su maintenir un niveau de fonds propres et de résultats conforme à sa notation.

Par ailleurs, la notation tient également compte de la flexibilité financière du groupe, qui démontre sa capacité éprouvée d’accès aux marchés de la dette, et de l’approbation obtenue pour développer des certificats mutualistes.

En outre, S&P estime qu’AG2R LA MONDIALE est bien placé pour gérer le bouleversement provoqué par l’Accord national interprofessionnel (Ani) du 11 janvier 2013 dans le domaine de la santé, notamment par sa capacité à offrir aux très petites entreprises des contrats d’assurance à des prix compétitifs, qui combinent plusieurs types de couverture au travers d’une relation unique.

Enfin, l’agence de notation estime que la gestion des risques, le management et la gouvernance sont satisfaisants. Elle apprécie positivement le renforcement des liens de solidarité entre les entités d’AG2R LA MONDIALE en 2015 et les moyens engagés afin que le Groupe devienne prochainement prudentiel au sens de Solvabilité 2.

Quid de l’avenir ? L’agence ne s’attend à ce que le groupe continue de réduire sa sensibilité aux taux d’intérêt en épargne et en retraite grâce à une montée en puissance des contrats en unités de compte ; poursuive ses efforts en assurance prévoyance et santé et ce, après avoir observé qu’il a commencé à abaisser ses ratios de sinistralité en assurance collective au travers d’une restructuration de son portefeuille.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine