fireeye-predictions-cybercriminalite-2014

Selon une enquête de Citrix, si les Français se montrent effrayés quant à la divulgation de leurs données confidentielles, ils ne sont pas forcément plus précautionneux.

Selon cette enquête du spécialiste mondial de l’accès sécurisé aux applications et données, portant sur les habitudes des actifs français en termes de sécurité informatique, 50 % des actifs français ont peur pour la confidentialité de leurs données. Pour 71 % des personnes interrogées par Citrix, il serait plus traumatisant de se faire subtiliser ses informations et fichiers personnels en ligne plutôt que son portefeuille. Mais cette enquête souligne également combien les Français sentent que leurs données sont peu protégées et qu’ils cèdent à une certaine forme de fatalisme. Corollaire, 50 % estiment que leurs informations personnelles sont toujours aussi vulnérables en 2016, tout comme leurs données personnelles, qui seront forcément volées à un moment ou à un autre 40 % se sentent encore plus vulnérables cette année que l’année dernière.

D’autre part, si le climat est propice à plus de prise de précautions, les personnes interrogées ne se montrent pas décidées à revoir leurs habitudes de vie numérique. Seulement 54 % des actifs Français affirment avoir installé un pare-feu ou un antivirus sur leur ordinateur. Et seuls 24 % des personnes interrogées affirment avoir installé un pare-feu ou un antivirus sur leur smartphone ou leur tablette. 17 % seulement des actifs Français se disent équipés pour leur usage professionnel d’un logiciel de sécurité approuvé et à jour. Sans mise à jour, la plupart des solutions de sécurité s’avèrent caduques compte tenu de possibles brèches pouvant être exploitées par des pirates à l’affût. Au travail, 18 % des sondés affirment ne pas sécuriser leurs fichiers. Même constat concernant les habitudes des Français envers les mots de passe, trop peu utilisés pour protéger les données personnelles ou professionnelles. 32 % des personnes interrogées utilisent un mot de passe pour protéger leurs données professionnelles, chiffre atteignant 35 % en ce qui concerne la protection des données personnelles.

Méthodologie

L’étude a été réalisée en ligne auprès de 1 000 répondants en situation d’emploi (temps plein, temps partiel, intérimaires) au sein d’un organisme privé ou public. Ce sondage a été effectué du 11 au 16 février 2016, par le biais de l’institut de sondage Toluna.

Emmanuel Mayega
A propos de l'auteur

Rédacteur en chef du magazine Assurance & Banque 2.0, Emmanuel a une connaissance accrue de l’intégration des technologies dans l’assurance, la banque et la santé. Ancien rédacteur en chef adjoint d’Assurance & Informatique Magazine, il est un observateur affûté du secteur. Critique, il se définit comme esprit indépendant et provocateur, s’il le faut.

Site web : http://www.assurbanque20.fr

Twitter LinkedIn Google+

Newsletter

Vous n'avez pas le temps suivre l'actualité ? Découvrez nos newsletters gratuites, quotidiennes ou hebdomadaires.

Inscription Newsletter


Le Mensuel

Chaque mois, un regard éclairé et sans concession sur l'actualité de l'Assurance, de la Banque et des Services Financiers.

Découvrir le magazine